Formation

Se lancer dans la vente en ligne : comment faire ?

La vente en ligne est l’échange de biens, produits, services ou informations par l’intermédiaire des réseaux informatiques. Elle est aussi connue sous la dénomination de commerce électronique, commerce en ligne, cybercommerce ou e-commerce. De par son rapide développement, l’achat en ligne fait partie du quotidien des consommateurs. Il y a des entreprises qui ont enregistré un accroissement considérable de leurs ventes et chiffre d’affaires à travers cette méthode. Par contre, certaines d’entre elles se sont découragées. Pour réussir dans la vente en ligne, il faut que les entreprises comprennent que l’achat en ligne est totalement différent du commerce classique.

Conseils pratiques pour se lancer dans la vente en ligne

Les achats en ligne ressemblent à ceux effectués hors ligne. Ils concernent les mêmes acheteurs et les mêmes produits. Des fois, ils ont le même prix. La grande différence réside dans l’approche marketing. L’échec du développement d’une activité en ligne est souvent lié à certaines conditions. En effet, les entreprises en ligne utilisent les mêmes tactiques de marketing que celles d’une activité hors ligne. Celles-ci se basaient surtout sur le marketing dit « intrusif ». Pour l’e-commerce, cela n’a pas du tout marché. Il faut une autre approche.

Pour se lancer dans la vente en ligne, il faut obligatoirement suivre des étapes essentielles. Ce n’est pas un domaine nouveau. Toutefois, il vous est offert quelques conseils fondamentaux pour éviter les erreurs du passé. La base essentielle est de pouvoir offrir davantage de commodités et de valeur aux clients. Ainsi, il faut dans la mesure du possible toujours resserrer les liens avec vos clients. Les exemples à ce sujet ne manquent pas. Il est ainsi possible d’offrir des promotions aux acheteurs à travers un contenu de haute qualité à un prix réduit sur une durée déterminée. Il s’agit de promouvoir la marque tout en constituant une communauté de clients fidèles. À la fin, il est attendu d’eux d’être des ambassadeurs de l’entreprise.

Ensuite, il faut viser à toujours mettre l’accent sur le marketing multi canal. Le fondement de cette technique est que les employés des entreprises ou magasins soient informés des rabais ou promotions nouvellement lancés. Ils seront ainsi prêts à faire la promotion pour leur entreprise. Ensuite, il faut que le magasin en ligne fasse tout pour être mieux informé sur les comportements des consommateurs. Un outil de collecte de données est à installer afin de recueillir automatiquement les informations sur votre site Web. Une analyse rapide peut être effectuée pour mieux connaître les visiteurs. C’est l’analytique Web. Il permet d’aider à :

  • comprendre l’expérience des visiteurs sur le site de l’entreprise ;
  • identifier les mots-clés les plus efficaces pour attirer les clients actuels et éventuels ;
  • identifier les tendances du site pour améliorer la convivialité ;
  • utiliser un système de gestion de la relation client afin de centraliser tous les renseignements.

La combinaison de toutes ces informations permet d’offrir des produits et services sur mesure aux clients. Ils seront plus adaptés à leurs besoins et goûts.

Les étapes principales de création d’un commerce de vente en ligne

Oser se lancer dans la vente en ligne, c’est s’investir soi-même avec intensité pour un projet. C’est facile dans la mesure où on est prêt à aller selon différentes étapes. D’abord, il faut savoir bien déterminer le secteur d’activité en commençant par le choix du produit à vendre. Ce n’est qu’après qu’il est possible de faire une analyse de la concurrence.

Cela est réalisé à travers une étude de marché pour identifier les concurrents, leur positionnement marketing et leur part de marché. Il serait également intéressant de connaître leur mode de communication. Ainsi, il sera possible d’identifier les avantages concurrentiels pour votre entreprise. Il s’agit maintenant de définir la clientèle cible : le sexe, les tranches d’âges et les habitudes de consommation.

L’étape suivante consiste à préparer un cahier de charges. Il va représenter le projet de vente en ligne. Ensuite, un catalogue de produits sera élaboré. Cela permet de faire des contacts préalables auprès des fournisseurs et d’identifier leur mode de fonctionnement. Au niveau des clients, il est nécessaire de bien choisir les modes de paiement à mettre en place. Il en est de même pour les modes de livraison. Les opportunités ne manquent pas, entre la livraison à domicile, en point relais, en Chronopost ou via Colissimo.

Maintenant, c’est l’étape la plus importante. Il faut concevoir le site marchand. Pour cela, il est indiqué de s’adresser à un prestataire. Il faut bien s’assurer qu’il maîtrise la solution et les technologies du site à mettre en place. En même temps, ou même avant, il faut procéder à la rédaction du contenu des descriptifs des produits. Il comprendra les pages du site e-commerce qui vont informer et inciter les internautes à acheter.

Un conseil important ! Il faut bien soigner le page « Qui sommes nous ? ». Elle va servir à rassurer les clients sur l’entreprise. Elle va attester l’existence de celle-ci, ses pratiques et son expérience. C’est la référence de votre boutique en ligne. Il faut que les textes à y intégrer soient finis dans les normes. Quant à la page sur la livraison, elle doit être claire pour bien informer les clients sur les tarifs et les délais.

Il ne faut pas oublier que l’entreprise ou la boutique doit disposer d’un local. Il va servir à stocker les marchandises. Puis, ce sera le jour J pour mettre le site en ligne. Les internautes auront ainsi l’occasion de voir le résultat du travail effectué. Quant à vous, il ne vous reste plus qu’à attendre les premières commandes, et le processus va s’enclencher tout seul.           

Les avantages de la vente en ligne

Voici quelques lignes sur les avantages qu’offre la vente en ligne pour une entreprise donnée. Mais, avant tout, il faut reconnaître qu’elle est utile aussi bien aux détaillants qu’aux compagnies interentreprises. La vente en ligne peut réduire les couts d’exploitation. En effet, il est possible de lancer l’e-commerce à peu de frais grâce au recours à des plateformes peu coûteuses. Ces dernières permettent de lancer facilement une boutique en ligne en offrant un site attrayant et adapté aux appareils mobiles. Elles permettent également la prise en charge des paiements et la gestion des stocks. Ainsi, la gestion des ventes et des stocks des activités en ligne et en magasin est plus efficace.

Un autre avantage de la vente en ligne est l’obtention d’une quantité d’informations sur les clients grâce à l’analytique Web. Ainsi, il sera aisément possible de localiser les clients, de connaître les pages qu’ils consultent. Surtout, on saura ce qu’ils achètent. De telles données peuvent être optimisées pour la boutique en ligne. Elles feront savoir les produits les plus populaires, les promotions ou autres avantages qui ont fait augmenter les ventes, etc. Enfin, il est facile d’exploiter ces données recueillies à des fins commerciales. Dans une perspective plus large, cette meilleure connaissance des clients ne fera qu’améliorer l’expérience client de l’entreprise. Enfin, la vente en ligne permet à l’entreprise de mieux rivaliser avec ses concurrents. Rien que la possibilité d’étendre sa portée géographique est déjà un grand acquis. Cette extension peut concerner une communauté, une région, voire tout le pays ou même le marché international.

Quelques conseils pour réussir une vente en ligne

Pour bien démarrer, il faut commencer avec peu de produits. Ainsi, il faut éviter une proposition de plusieurs centaines de produits. Il faut aussi éviter la création d’un site Web complexe et assez sophistiqué. Le mieux est de commencer avec un site de vente en ligne gratuit ou peu coûteux. Celui-ci va présenter jusqu’à cinq produits pour évaluer l’intérêt qu’ils suscitent. Cela donnera de l’expérience pour le processus de commande et de livraison. En outre, cela permettra de faire des essais, d’apprendre et de s’ajuster. Avec l’aide de la technologie, il sera plus facile d’essayer de nouvelles procédures et cela, d’une manière rapide et moins coûteuse.

Pour le site, il faut qu’il soit le plus attrayant possible. Il ne vous reste qu’à produire de belles images de produits. À cet effet, il faut utiliser des descriptions claires et une interface conviviale. L’essentiel est d’arriver à ce que les visiteurs puissent facilement retrouver ce qu’ils cherchent et effectuer un achat. Il ne faut pas hésiter à bien susciter leurs intérêts comme des petits conseils sur l’utilisation de vos produits.

Offrez également un support avant-vente ; il comprend par exemple des comparaisons de prix, des guides d’achat et un e-mail de notifications. Le service après-vente est le suivi de la livraison en ligne, des e-mails d’alerte, SAV en ligne, etc. Enfin, le service consommateur concerne surtout les programmes de fidélisation, la gestion des réclamations et les FAQ.

Les politiques de promotion des produits en ligne sont aussi des techniques performantes pour réussir son e-commerce. Il en existe une large variété. Leur objectif est d’augmenter les ventes et de fidéliser les clients. Il y a d’abord la politique HILO (high, low) matérialisée par l’alternance de prix élevé et de la période de promotion. Quant à la politique EDLP (every day low price), c’est une stratégie de prix stable proche de celle des remises. Ensuite, il y a les traditionnels jeux-concours, les parrainages et les ventes flash.

Avec l’aide d’Internet, il est possible de proposer le déstockage en ligne des produits en fin de vie ou de développer des ventes additionnelles. Cela est possible grâce à l’E-merchandising. Il permet de développer la vente de services supplémentaires, comme les assurances ou les garanties. Il peut aussi proposer des produits plus réduits en magasin pour des raisons techniques ou stratégiques.

Les types de ventes en ligne

La vente en ligne est basée essentiellement sur la relation vendeur-acheteur. De ce principe, il est possible de distinguer 3 grands types de vente en ligne. En premier, le commerce électronique entre particuliers comprend trois systèmes d’échanges. Il y a les ventes aux enchères, comme eBay. Ensuite, le tiers de confiance et les petites annonces ont également leur place. Le second type appartient au commerce électronique des entreprises aux particuliers (B to C). Ici, les biens vendus aux particuliers sont assez variés. Ils vont des biens culturels comme les livres ou DVD jusqu’au service de tourisme en passant par les produits d’habitats. Il y a aussi des systèmes de vente spécialement adaptés au monde d’internet. C’est le domaine du développement des photographies numériques, du téléchargement de musique. Il inclut également la location de DVD ou la vidéo à la demande. Le dernier type de commerce en ligne a trait au commerce électronique entre entreprises (B to B). Il s’agit ici de produits vendus en ligne exclusivement aux professionnels. Comme exemples, on peut citer le vin, le matériel BTP, les véhicules utilitaires, etc.

Ces types de vente en ligne demandent une stratégie marketing et Webmarketing basée sur 3 étapes. La première consiste à attirer, acquérir ou générer un trafic. Pour la seconde, il s’agit de convertir en transformant le trafic en valeur. Enfin, la dernière étape vise à fidéliser les clients. Pour ce faire, il faut réduire le nombre d’internautes qui ne sont pas fidèles. Il revient donc de mettre en place un plan d’action digital, à savoir le mix marketing et le calendrier des actions.

Le choix des produits à mettre en ligne pour être vendus est aussi déterminé dès les premières étapes de la vente. En effet, il existe une large variété de types de produits commercialisables en ligne. À cet effet, il y a les produits de base. Cela inclut les articles digitaux (livres, films), physiques (canal de distribution de détaillants) ou les services. Ensuite, il y a les produits augmentés qui sont constitués de produits et services additionnels autour du produit de base.

Se faire connaître dans le domaine de la vente en ligne

Se lancer dans la vente en ligne est maintenant effectué. Maintenant, il s’agit de réussir son projet. Pour cela, il faut avoir sa propre stratégie. À cet effet, il vous est offert quelques astuces qui ont déjà porté leurs fruits. L’essentiel d’une telle stratégie est d’arriver à se démarquer de ses concurrents. Le principe de ces quelques astuces consiste à ne pas oublier qu’une vente en ligne demande de se faire connaître grâce aux moteurs de recherche. Ainsi, de nombreux facteurs sont à considérer dans le domaine du référencement naturel ou SEO. Il faut comprendre ici la technique, la conception du site, son contenu, le profil de liens et l’optimisation de ses mots-clés. Les dispositifs de SEO donnent un effet durable sur la visibilité et le trafic du site.

Ensuite, il faut toujours penser aux mobiles. Ils sont devenus d’utilité courante pour effectuer des achats en ligne. Des études récentes l’ont prouvé. Il est aussi indiqué de progresser en misant sur le bouche-à-oreille. Une fois que l’argument clé de vente est bien défini, il est important de le faire connaître aux clients. Cela permettra de lier gratuitement la boutique en ligne avec les réseaux sociaux et les associations de consommateurs.

Enfin, il faut essayer de générer des contacts commerciaux avec les clients. Le marketing n’est pas seulement de vendre ses produits. Il doit aussi viser à inclure le client dans le processus. Un des moyens de nouer le contact avec le client est la distribution de journaux gratuits ou la publicité. Pour terminer, il ne faut pas oublier le côté convivial de votre site Internet. C’est à vous de vérifier qu’il n’existe pas des facteurs de frustration, comme les temps de chargement trop longs. Un panier de produits ou des méthodes de paiement qui ne fonctionnent pas normalement risquent également de réduire l’enthousiasme des clients pour votre site.

 

Montre plus

Nathalie

Professeur d'une classe de CM2 mais également directrice de la même école, je tiens ce blog avec grand plaisir !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close