Vie de classe

Pourquoi un auteur doit-il échanger en classe avec les écoliers ?

Un auteur incarne la littérature aux yeux des écoliers. Le projet de faire intervenir un écrivain dans une classe est une activité exceptionnelle au cours d’une année scolaire. Cette rencontre a un impact sur les élèves. Découvrez, dans cet article, les raisons pour lesquelles vous devez organiser une telle activité, entre un auteur et vos élèves.

Pourquoi les enfants doivent-ils lire des livres ?

La lecture offre plusieurs avantages aux enfants. Il est important de trouver des astuces pour les amener à aimer cette activité. Découvrez quelques bénéfices du livre dans la vie de vos élèves.
Le vocabulaire : S’il y a un bienfait que la lecture apporte et pour lequel il n’y a aucun débat, c’est l’enrichissement du vocabulaire. La littérature offrira à vos écoliers un vocabulaire très étendu. L’internet et la télévision ne pourront pas rivaliser avec le livre sur ce plan. Si vos élèves ou écoliers développent un goût précoce pour la lecture, ils auront certainement de bons résultats scolaires. De plus, s’ils font de cette activité leur passion, ils développeront leur intelligence. Si un enfant a un vocabulaire riche, il pourra aisément communiquer avec ses amis. Il aura l’avantage d’être éloquent et cela améliorera sa confiance en soi.
La mémoire : La lecture permet d’entretenir l’esprit. Le cerveau a un principe de fonctionnement qui est comparable à celui du muscle : plus vous le faites travailler, plus l’enfant réfléchira mieux. Le moyen simple pour forger le cerveau de l’élève est de l’amener à pratiquer la lecture. Cet organe de la tête continue sa construction jusqu’à l’âge de 18 ans. L’amour du livre va leur permettre d’entretenir leurs connexions neuronales. Grâce au plaisir qu’aura l’écolier par la lecture, il aura accès à l’imaginaire et à l’anticipation. L’enfant qui se livre à la lecture aura un esprit très développé par rapport aux autres enfants de sa génération.
La rédaction : Si un écolier a le goût de la lecture dès ses années du scolaire, il aura une bonne capacité rédactionnelle. En observant dans votre entourage, vous constaterez que les jeunes qui rédigent des textes de qualité sont ceux qui aiment lire. La lecture est fondamentale. Elle offre d’autres avantages aux enfants. Les enfants pourront développer :

  • La concentration,
  • La capacité d’analyse,
  • La capacité d’interpréter les émotions,
  • L’aptitude à mieux s’exprimer,
  • L’esprit d’apprentissage, etc.

Le choix de l’auteur

L’activité qui consiste à organiser l’Intervention d’un auteur jeunesse en classe démarre par l’identification de l’écrivain. Ce dernier doit avoir un profil bien déterminé. Vous devez identifier votre invité en fonction de l’intérêt que vous portez à son œuvre. Ses œuvres doivent être des ouvrages destinés aux enfants de la tranche d’âge que vous voulez impacter. Vous pouvez opter pour François-Xavier Poulain qui est un auteur jeunesse. Il a eu à mettre sur le marché un lot d’ouvrages qui ne laissera pas vos enfants indifférents, dont :

  • La balade de Prisca
  • Les aventures de la petite souris
  • La petite souris en Val de Loire
  • La petite Souris en Normandie
  • La petite souris en Bretagne
  • La petite Souris à Paris
  • La petite Souris au carnaval
  • La petite Souris à Chamonix
  • La Petite Souris et son prince charmant
  • Comment Lali est devenue la Petite Souris, etc.

Comment préparer la rencontre ?

Vous devez prendre les dispositions idoines pour que cette activité soit profitable aux apprenants. Si vous ne le faites pas, vous n’obtiendrez pas un bon résultat. Pour éviter cette insatisfaction, vous devez réaliser un travail en amont avec votre invité.
L’enseignant doit informer l’auteur de l’effectif de sa classe. Ce paramètre va permettre à l’invité de mieux organiser son intervention. Il pourra préparer des lots de questionnaires, des jeux qui impliqueront tous les écoliers. Cela ne veut pas dire qu’il va tout prévoir. Il doit être en mesure d’improviser, car chaque nouvelle intervention doit être particulière et différente des autres séances avec les écoliers.
Une bonne préparation permet au professeur de s’entendre avec l’auteur sur le livre à étudier avec les enfants. Ces derniers doivent avoir à leur disposition, l’ouvrage qui sera étudié. Il faut aussi que l’auteur soit informé du niveau de son auditoire : écoliers de maternelle, CE1, CM1, etc.
Par exemple, si le public est composé de tout-petits, l’écrivain va devoir se préparer à changer de voix. Les écoliers prêtent attention aux intonations de voix et aux mimiques des visages. Ce jeu de tonalité et d’émotions va créer une relation de confiance entre l’animateur de la séance et son auditoire.

Le déroulement de la rencontre

Présenter une histoire

L’intervention d’un auteur au sein d’une classe d’écolier doit permettre aux écoliers d’écouter une histoire. Il peut en choisir parmi celles qu’il a racontées dans ses ouvrages. Cela permettra aux enfants de mieux percevoir le contenu de son œuvre. La venue de l’auteur doit permettre aux apprenants de s’approprier un ouvrage. Si l’auteur choisit une histoire qui n’a pas encore paru, il risque de ne pas accrocher les écoliers qui seront en face de lui.
Lors de sa présentation, l’invité peut marquer des moments de pause. Ces arrêts auront pour but de poser des questions aux élèves afin de s’assurer qu’ils ont bien suivi et compris sa présentation. C’est le moment indiqué pour compléter ou réexpliquer une partie de l’histoire.

Autres sujets à aborder

Lorsque les écoliers auront l’occasion de rencontrer un auteur, vous devez profiter pour leur parler d’un certain nombre de sujets pour leur permettre de bien cerner certains concepts.
Vous pouvez parler des différentes étapes de la création d’un livre par exemple. Il est aussi possible de présenter les acteurs dans la fabrication d’un livre. L’auteur a le champ libre pour aborder d’autres sujets. Toutefois, ils doivent avoir pour but de susciter l’amour de la lecture auprès des enfants.

Durée de la séance

L’initiative de faire venir un auteur dans une salle de classe ne doit pas prendre assez de temps, car la durée d’attention des petits enfants est limitée. Elle doit durer entre 30 minutes et 1heure en fonction des âges. Elle ne doit pas se dérouler à n’importe quel moment de la journée. Le moment idéal est le matin. Vous pouvez également choisir de l’organiser en milieu d’après-midi. Toutefois, évitez de programmer une telle séance en fin de matinée. À ce moment de la journée, les écoliers commencent à éprouver la faim. Ce facteur les empêchera d’être réceptifs.
Lorsque vous avez affaire aux tout-petits, vous pouvez démarrer avec une chanson ou une comptine chantonnée. L’auteur va réussir à attirer leur attention. Avec eux, l’écrivain doit joindre le geste à la parole pour garantir leur compréhension. Il peut inventer une série de gestes et de paroles qui seront enseignés aux enfants pour les amener à s’approprier l’histoire.

L’impact de la séance

Lorsque les enfants ont l’occasion de discuter avec un auteur, cela amplifie le goût des enfants pour la lecture. De plus, si ces genres de pratiques sont généralisées et bien organisées, le niveau de lecture des écoliers français pourra prendre une courbe ascendante. Ce niveau est décrié depuis quelques années.
Par ailleurs, en donnant l’opportunité aux écoliers de côtoyer celui qui pratique le métier d’écrivain, ils prendront conscience qu’ils sont probablement des écrivains en herbe.
Après la tenue d’une telle rencontre, les écoliers auront un regard différent sur les livres. Et avec les bénéfices qu’apporte la lecture, l’intervention d’un auteur dans une salle de classe est une activité importante.

Montre plus

Nathalie

Professeur d'une classe de CM2 mais également directrice de la même école, je tiens ce blog avec grand plaisir !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close