Métiers

Métiers manuels en France : top 7 des plus prisés !

L’avancée de la technologie a eu un impact sur tous les secteurs et le numérique y prend une place prépondérante. Les métiers qui dépendent de ces secteurs subissent donc une mutation pour répondre de façon adéquate aux aspirations des utilisateurs. Mais ce n’est pas pour autant que les métiers manuels n’attirent plus personne. C’est normal puisque malgré notre monde connecté et l’avancée de la technologie, la réalisation de certaines tâches réclame toujours la main douée d’un professionnel. Conséquence : Certains métiers manuels subsistent donc contre l’assaut des réalités du monde du 21ème siècle et ne manquent pas d’attirer des foules. Ce sont par ailleurs des métiers qui payent bien leurs artisans et qui offrent un exercice libre de la profession. Vous désirez avoir une idée sur Les métiers manuels porteurs en France ? Vous voulez savoir quel métier manuel intéresse plus de gens ? Découvrez dans cet article un top 7 des métiers manuels les plus prisés en France.

Métier manuel 1 : le jardinier paysagiste

Pour la réalisation du plan de leur domicile, de plus en plus de futurs propriétaires penchent pour la construction d’un habitat écologique ou d’un cadre de vie disposant d’un espace vert, d’un jardin. Devant cette demande, les paysagistes doivent intervenir pour proposer un type d’aménagement extérieur avec des plantes qui seront du gout du client. C’est donc lui qui s’en sort gagnant. En effet, qui mieux qu’un paysagiste connait de fond en comble les fleurs et les techniques de construction d’un jardin ? Bon gré, mal gré, le paysagiste est donc associé au travail et peut même intervenir selon son expérience dans la décoration intérieure de la maison. C’est donc normal que ce métier attire beaucoup de personnes.

Comment travaille le paysagiste ?

Un paysagiste remplit 2 fonctions essentielles : une fonction technique et une fonction artistique. Son travail embrasse plusieurs domaines et tourne essentiellement autour de la plantation et de la construction décorative. En effet, le professionnel paysagiste est appelé à réaliser, dans le cadre d’un projet d’aménagement extérieur :

  • les gazons d’agrément ou ornementaux ;
  • créer des massifs de rocailles ;
  • créer une jardinière avec des végétaux variés.

Il peut également puiser de ses compétences en maçonnerie pour réaliser au besoin :

  • une clôture ou un muret autour du jardin construit ;
  • une circulation dans le jardin afin de faciliter les déplacements et l’entretien ;
  • une terrasse pour la détente ;
  • une fontaine ou un bassin à la demande du client pour agrémenter la réalisation.

Il faut retenir que le métier de paysagiste est un métier bien rémunéré. L’artisan peut exercer dans une entreprise ou offrir ses services de façon indépendante. Ce métier réclame toutefois beaucoup de compétences et puise de façon intense dans la force physique du professionnel.

Métier manuel 2 : le Boulanger

On connait beaucoup plus le boulanger dans la fabrication de pain, mais il sait faire beaucoup plus. C’est un artisan qui peut à la fois réaliser son produit traditionnel (le pain baguette courant, le pain complet, le pain au son ou au seigle), mais qui fabrique également d’autres produits alimentaires comme :

  • les croissants ;
  • les brioches ;
  • les quiches ;
  • les pizzas ;
  • les sandwichs, etc.

Par ailleurs, le boulanger n’est pas qu’un producteur. C’est aussi un commerçant qui vend les produits qu’il fabrique.

Comment travaille le boulanger ?

Un boulanger travaille souvent de nuit. Le weekend et les jours fériés ne sont pas non plus des moments de repos pour lui. Comme pour la plupart des métiers de bouche relatifs aux produits frais, c’est en ces moments qu’il se doit de s’investir davantage dans son travail. Sur ce site, vous trouverez des exemples de boulangers qui travaillent même en temps de confinement.

Pour tenir sa clientèle, le boulanger avant toute fabrication fait un premier travail : celui de la sélection de la farine et des ingrédients à utiliser. Ensuite viennent les nombreuses étapes de la préparation du pain. L’artisan est appelé à enchainer gestes et pauses afin de réussir la panification. C’est le genre de métier qui, plus qu’il ne le parait, demande aussi beaucoup d’effort physique. Du pétrissage de la pâte, au défournement en passant par la fermentation, le façonnage, l’enfournement et la cuisson, le boulanger puise beaucoup dans sa force physique. Il est vrai qu’aujourd’hui, beaucoup d’outils sont disponibles pour leur faciliter la tâche, mais cela n’empêche pas pour autant l’investissement humain. En même temps, le boulanger est appelé à fabriquer et cuire les produits dans le « respect des règles d’hygiène et de sécurité alimentaire ».

La boulangerie est un métier qui sait aussi nourrir son homme. À titre d’exemple, un artisan boulanger peut gagner 3 500 à 4 000 euros par mois.

Métier manuel 3 : le pâtissier

Le pâtissier est cet artisan qui sait sublimer nos papilles gustatives par ses excellents gâteaux et ses biscuits. C’est un fin connaisseur de l’utilisation des produits comme la farine, le sucre, les laitages, le chocolat, les œufs, etc. Il doit concevoir des recettes de gâteaux, de confiseries ou même de viennoiseries selon les besoins de ses clients. En France, la pâtisserie est un métier très adulé et chaque maitre détient ses secrets de fabrication. C’est tout un art.

Comment travaille le pâtissier ?

Un pâtissier travaille dans un laboratoire ou une cuisine et s’occupe de sa production de fond en comble. Il est donc appelé à préparer la pâte, réaliser la garniture, surveiller la cuisson de son gâteau et créer la décoration. Le pâtissier a obligatoirement des talents de glacier, de chocolatier et de traiteur. Il peut aussi avoir des compétences en boulangerie et vice-versa. En somme il s’y connait en :

  • glaçage, glaces et sorbets ;
  • moules et façonnage ;
  • ganache ;
  • crèmes ;
  • travail du chocolat ;
  • pâtes, etc.

Mais contrairement au boulanger, à moins d’avoir un grand magasin, le pâtissier travaille en fonction de sa clientèle et des périodes de l’année. Pour accomplir à bien sa mission, l’artisan pâtissier est devant ses fourneaux très tôt le matin.

Métier manuel 4 : le Peintre bâtiment

Pendant la construction des bâtiments, le peintre bâtiment est le professionnel qui intervient en dernière position. C’est pour cela qu’on l’appelle généralement le peintre finisseur. C’est celui-ci qui apporte la touche finale à la réalisation du chantier en se chargeant d’enduire les murs et les plafonds du revêtement adapté. Un peintre bâtiment est quasiment indispensable sur tout chantier de construction. C’est grâce à son travail que le rendu final est esthétique et que le bâtiment est convenablement décoré selon les attentes du client. Sans peinture, le bâtiment est moche. C’est enfin grâce au peintre bâtiment que les matériaux sont protégés et isolés des agressions extérieures. C’est très important pour éviter que lesdits matériaux ne s’abîment avec le temps. Ses outils de travail sont :

  • les pinceaux ;
  • les rouleaux ;
  • les brosses ;
  • les pistolets ;
  • l’escabeau.

Comment travaille le peintre bâtiment ?

Sur tous les chantiers où il est invité, le peintre bâtiment doit suivre des étapes pour mener à bien son travail. Entre autres :

  • Il prépare le chantier : cette étape consiste à emporter le matériel adéquat et faire les installations nécessaires (échafaudages, tables à tréteaux, bâches) ;
  • Il prépare et lave la surface à recouvrir ;
  • Pose un nouveau revêtement.

Il est capable d’intervenir sur différent type de surface (plâtre, béton, bois, brique). Il peut également avoir des compétences en BTP et par conséquent, effectuer des travaux comme la pose de papier peint ou les revêtements de sol : parquet, carrelage, etc. Il est même capable, selon son expérience de réaliser des travaux d’isolation. Sur ce site, vous trouverez quelques techniques employées pour une isolation thermique.

Un peintre bâtiment est un artisan particulièrement habile des mains. Il se doit d’être précis, car le travail impose une minutie. Il doit aussi développer le talent de la réalisation de motifs artistiques, car c’est un métier d’art avant tout.

Métier manuel 5 : le maçon

C’est le professionnel du bâtiment à part entière et pratiquement le maillon le plus important sur un chantier de construction. Un maçon est un ouvrier qui réalise des murs, des fondations, des chapes et des dalles. Il peut intervenir tant sur des petits chantiers que sur de gros œuvres. Sans maçon, impossible d’avoir les immeubles et les habitats tels que nous les connaissons.

Comment travaille le maçon ?

Le maçon s’intéresse avant tout aux plans dessinés. Il doit déchiffrer ceux-ci pour établir des traçages et des repérages. Le travail du maçon est très exigeant puisque c’est de la réussite de son intervention que dépend la réussite du chantier. Il suffit d’une erreur de calcul ou d’appréciation de sa part pour que la finalisation du chantier soit impossible. C’est toutefois rare que ces cas arrivent puisque le maçon, avant de prendre en charge un chantier, doit prouver son expérience dans le domaine. Vous pouvez découvrir sur ce site comment travaille un maçon.

Métier manuel 6 : le technicien automobile

C’est un métier qui profite beaucoup des avancées technologiques. Avec l’avènement des véhicules électronique, le technicien automobile voit son métier évoluer et ses compétences s’agrandir. Le nombre de propriétaires de véhicule électronique sans cesse en croissance ne fait qu’arranger les choses. Ce sont eux qui interviennent sur nos véhicules et s’occupent d’eux lorsqu’ils présentent une défaillance. Impossible de se passer d’eux. Ainsi, comme tous les métiers porteurs où il faut savoir travailler de ses mains, la technique automobile est également très prisée.

Comment travaille le technicien automobile ?

Un technicien peut travailler chez un garagiste, chez un constructeur ou chez un équipementier. C’est grâce à son expertise que vous gagnez du confort dans l’utilisation de votre engin.

Métier manuel 7 : Le menuisier

Cet artisan qui travaille le bois, fabrique et répare nos meubles, suscite aussi beaucoup de vocations. Il peut intervenir pendant et après un chantier de construction. Il est doué dans la reconnaissance des types de bois et peut conseiller un client dans la désignation du matériau qui convient le mieux à son cadre de vie. De plus en plus, les menuisiers ne touchent plus seulement le bois. Ils peuvent aussi utiliser l’aluminium, le PVC, les panneaux agglomérés ou stratifiés. Il assure par ailleurs la finition de ses travaux par des revêtements divers.

Comment travaille le menuisier ?

Avant la fabrication d’une pièce, le menuisier choisit avant tout le matériau adapté au travail à réaliser. Il trace ensuite les dimensions nécessaires à la confection et s’attelle enfin au façonnage. Il peut se faire aider d’une machine à commande numérique. La dernière étape de son travail, c’est l’assemblage de la pièce.

Montre plus

Nathalie

Professeur d'une classe de CM2 mais également directrice de la même école, je tiens ce blog avec grand plaisir !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close