Métiers

Master en économie et culture numérique : Quels débouchés ?

Le secteur du numérique est devenu un domaine incontournable dans l’univers des emplois et du recrutement. Sous ce grand secteur se retrouve celui de l’économie et de la culture numérique. Bien que pas très bien connu, il offre néanmoins de nombreux débouchés pour des titulaires de Master dans des écoles spécialisées. Il est plus qu’évident, avec la croissance sans cesse grandissante de ce secteur que les débouchés vont s’élargir et se diversifier les années à venir, étant donné que plusieurs entreprises et organisations se tournent progressivement vers la digitalisation de leurs systèmes de fonctionnement. Les débouchés vers des métiers porteurs sont innombrables. Faisons un zoom sur ces différentes possibilités d’emplois dans ce domaine.

Présentation globale de la filière

Le cycle de master en économie de la culture numérique est une formation diplômante qui permet aux titulaires d’un bac plus 4 de suivre des cours théoriques et pratiques en alternance. Ces cours visent à renforcer la connaissance des étudiants par rapport aux métiers d’encadrement et de gestion des entreprises et des institutions responsables de la culture et des médias. Le Master en Économie de la Culture Numérique est exclusivement réservé aux étudiants titulaires d’un Bac + 4 en économie, audiovisuel, média, droit, sociologie, communication, sciences politiques, histoire, et tout autre diplôme équivalent.

De nombreuses écoles spécialisées offrent des modules de formation dans les filières de l’économie de la culture numérique. Parmi ces écoles figure l’École des Médias et du Numérique de la Sorbonne (EMNS). Des modules pointus et répondant aux besoins des apprenants y sont dispensés. Le centre développe des programmes de formation spécifiques dans le domaine, mais aussi des modules transversaux comme l’analyse des données numériques ou l’évaluation des politiques culturelles, etc. De nombreux partenariats sont noués avec des entreprises de renom pour permettre aux étudiants de se familiariser avec le monde professionnel avant la fin de leurs cursus. Vous pouvez aller sur le site de l’école pour en savoir plus sur les modalités de formation.

Les principaux objectifs de la formation

La formation en économie de la culture numérique a pour principaux objectifs de :

  • cerner les différents enjeux du numérique rattachés aux secteurs de la culture et des médias ;
  • appréhender les différents modèles économiques en progrès dans ces mêmes secteurs ;
  • comprendre les différentes spécificités économiques se retrouvant dans le domaine culturel ainsi que celui des médias ;
  • prévoir les changements futurs au niveau de chacun de ces domaines.

Pendant la formation, des rencontres entre professionnels et étudiants sont organisées pour un brassage et un partage d’expériences.

Les principaux domaines d’activités de l’ECN

L’ECN est devenu de nos jours un secteur de plus en plus porteur de débouchés. Il a la particularité d’embrasser de nombreux domaines d’activités qui s’étendent sur plusieurs secteurs. En premier lieu, on retrouve les secteurs comme l’internet, les médias traditionnels, les médias numériques, les industries culturelles, l’audiovisuel, les arts vivants, les musées, les marchés des arts et de la culture et bien d’autres.

Les principaux types d’employeurs dans ce domaine sont essentiellement composés des entreprises privées de tout genre, des structures médiatiques, des associations culturelles et organisations non gouvernementales ainsi que des institutions publiques.

Les principaux débouchés de l’ECN

À l’issue de cette formation diplômante, de nombreux débouchés ou métiers peuvent s’offrir aux titulaires du Master en économie de la culture numérique. Parmi ces métiers on peut citer entre autres : responsable de projet culturel et audiovisuel, responsable mécénat, producteur ou administrateur d’établissements culturels, responsables marketing de produits culturels, administrateur de label musical, responsable des acquisitions et des productions, responsable des publics et de la billetterie, chargé d’étude, chargé de production, chargé d’édition numérique, chargé de royalties, chargé de programmation, la liste n’est pas exhaustive. Voici un zoom sur quelques métiers de l’ECN. 

Responsable de projets culturels

Le responsable de projets culturels joue le rôle d’interface entre les artistes et le public. Il se charge de l’organisation proprement dite d’une activité culturelle au sein d’un organisme donné. Il met en œuvre la politique culturelle de l’organisation et fait la promotion des projets et structures culturelles existants. Il se charge de rechercher d’éventuels financements pour la tenue d’une activité. Ses compétences s’étendent sur plusieurs domaines culturels, de la musique en passant par les arts plastiques. Il s’occupe aussi de la gestion budgétaire d’un évènement culturel.

Les principaux domaines d’activités liés à ce métier sont : les sports et loisirs, la culture, l’artisanat, la fonction publique, etc. Pour exercer avec professionnalisme ce métier, il est recommandé de détenir un Bac + 5 dans une filière se rattachant aux arts et dans une école spécialisée.

Responsable de marketing culturel

C’est le responsable qui est chargé de faire la promotion de toutes les offres se rapportant à la culture auprès d’un public cible pour le compte de l’entreprise. Il est un véritable professionnel de la communication et se charge d’élaborer et de mettre en œuvre toutes les stratégies de développement marketing des produits de l’entreprise. Avant de mettre en place ces différentes feuilles de route, il effectue des études de marché et des sondages auprès des potentiels clients afin de recueillir leurs attentes. En réponse à leurs besoins, il propose des produits répondant parfaitement aux besoins desdits clients.

Pour exercer ce métier, il faut avoir un Master en production ou communication culturelles et avoir des connaissances solides en marketing digital, en commerce et en communication digitale. Il peut travailler en pour une multitude d’organisations spécialisées dans le théâtre, les loisirs, le sport, la musique, etc. il peut aussi travailler pour des institutions publiques dans le secteur culturel.

Chef de projet numérique

Sous la tutelle du Directeur multimédia, le chargé de projet numérique est l’expert de l’édition numérique d’une entreprise. Il développe et gère toutes les productions digitales d’un éditeur multimédia, qu’il s’agisse des sites internet, des manuels numériques, des bibliothèques numériques ou des encyclopédies en ligne. Le chef ou la cheffe de projet numérique de par ses compétences peuvent intervenir sur n’importe quel produit éditorial. Que ça soit les documentaires, les œuvres littéraires, les produits de jeunesse, le jeu grand public ou restreint, les jeux éducatifs et bien d’autres encore.

Il dispose d’une ribambelle de charges qui lui sont propres. Il est aussi réputé pour s’occuper de la préparation et de l’arrangement technique des différents contenus multimédias à diffuser comme les textes, les images, les vidéos, les sons, etc. Pour bien exercer ce métier, le chef projet numérique doit disposer d’une connaissance accrue dans le domaine du numérique et de la digitalisation. Il doit maitriser le processus de fonctionnement des supports numériques ainsi que des logiciels multimédias. De nombreuses offres de Master sont disponibles pour permettre à ceux qui sont désireux de faire carrière dans ce métier de s’y lancer.

Chargé de production

Le chargé de production est un élément incontournable dans l’organisation d’un évènement, quelle que soit sa nature ou l’envergure. En effet, il est chargé non seulement de la supervision de la production, mais aussi d’assurer la sécurisation du dispositif logistique lors du tournage et des enregistrements. Il intervient en amont et en aval de la production audiovisuelle. Il élabore le budget et se charge de le planifier tout au long du processus de production. Il s’entoure généralement d’une solide équipe qui l’assiste dans ses tâches colossales. Il intervient dans presque tous les domaines des multimédias et de l’audiovisuel. Que ça soit au niveau de la télévision numérique, de la cinématographie, de la communication digitale, des spectacles, des arts et loisirs, des évènements sportifs, etc.

Vu son cahier de charge très fourni, le chargé de production doit avoir de solides connaissances dans les domaines de la gestion, du droit, dans les dispositifs de financement audiovisuel. Il doit maitriser l’anglais et connaitre le monde de l’audiovisuel, de la cinématographie ainsi que tous ses acteurs. Il doit faire preuve de charisme et de leadership dans la gestion de certaines situations.

Pour devenir chargé de production, plusieurs options de formation s’offrent à vous. il faut être titulaire d’un Master ou d’un Bac +5 en Cinéma et audiovisuel, en sciences et management des contenus multimédias, etc. Des formations dans des écoles spécialisées sont aussi nécessaires pour compléter son cursus.

Chargé d’édition multimédia

Le plus souvent placé sous la responsabilité du pôle édition multimédia, le chargé d’édition multimédia assure la conception, l’édition et la diffusion des articles et contenus multimédias d’une structure ou d’un site culturel. Il se charge aussi de l’animation permanente de la home page du site de l’entreprise en réactualisant au fur et à mesure les informations contenues sur la toile. Il a en charge la gestion de toutes les plateformes multimédias de la société, que ce soit les forums de discussion ou les réseaux sociaux.

Il effectue une veille constante sur tous les sujets ayant trait à la culture, les sports et loisirs, les arts, le cinéma en vue de rédiger des contenus web qui intéresseraient les internautes. Il travaille en étroite collaboration avec les chroniqueurs, les rédacteurs web, les animateurs de médias, les graphistes, mais aussi les designers.

Comme les postes précédents, le chargé d’édition numérique doit être titulaire d’un Master spécialisée en économie numérique et équivalent.

Montre plus

Nathalie

Professeur d'une classe de CM2 mais également directrice de la même école, je tiens ce blog avec grand plaisir !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close