Métiers

Entretien d’embauche en finance : comment bien le préparer ?

Comme de nombreuses autres disciplines, la finance est une discipline relativement exigeante. À ce titre, peu importe votre niveau d’expérience en finance, il faut bien vous préparer si vous désirez réussir votre entretien d’embauche. Pour cela, il existe quelques règles essentielles à respecter pour mettre toutes les chances de votre côté. Découvrez-les dès à présent.

Prouver vos connaissances en termes de finance

Les entretiens d’embauches permettent aux recruteurs de s’assurer de la véracité des données mentionnées sur un CV, et si celles-ci sont compatibles avec le poste. Un jeune diplômé désirant réussir ses entretiens en finance doit donc détenir une bonne maîtrise de ce secteur. Durant l’entretien, le candidat doit savoir manier certains termes techniques non négligeables. Même dans le cas d’un candidat expérimenté, il peut être utile de procéder à quelques révisions avant l’entretien. Cela lui permet de se tenir à jour concernant les récentes évolutions qui auraient pu lui échapper en finance.

En outre, le jargon utilisé pour un poste de directeur financier diffère de celui utilisé dans une salle de marchés ou encore dans un back-office. De ce fait, la réussite d’un entretien d’embauche en finance passe également par la maîtrise de tous les aspects techniques du métier de finance visé. Le candidat doit donc connaître les appellations des divers produits financiers ainsi que leurs spécificités. Il devra aussi connaître les méthodes de valorisation d’un patrimoine ou d’une entreprise pour ne citer que celles-là.

Garder son sang-froid et savoir bien s’exprimer

Les métiers de la finance sont très stressants, car ils exigent de bonnes capacités décisionnelles. De plus, certaines décisions sont parfois décisives et doivent être prises en un temps record. Il peut alors vous être demandé de travailler sous pression en raison des courts délais à respecter ou de l’importance des enjeux. Il est donc nécessaire de disposer d’une bonne résistance au stress et de prouver dès l’entretien d’embauche votre calme et votre endurance. Pour cela :

  • entrez dans la pièce d’entretien de façon détendue et souriante ;
  • exprimez-vous calmement, sans interrompre le recruteur ;
  • montrez que vous avez la maîtrise de vos émotions et que vous pourrez rassurer la clientèle de l’entreprise.

Par ailleurs, il faut savoir que les professions en finance requièrent des contacts réguliers avec de très riches clients. Ceux-ci viennent confier leur patrimoine ou une partie de celui-ci en gestion. De même, vous aurez à interagir régulièrement avec des dirigeants de PME ou de très grandes sociétés cotées. Il est donc possible que vous rencontriez régulièrement des personnes moins expérimentées que vous en termes de finance, mais qui souhaitent être rassurées.

Face à cela, il est indispensable que vous sachiez faire preuve d’une parfaite élocution durant l’entretien d’embauche. L’élocution doit être excellente sur la forme comme sur le fond. De quoi laisser se dessiner vos pensées de façon limpide et structurée. À cet effet, il est conseillé d’utiliser des phrases courtes, synthétiques au lieu de détailler des théories compliquées. La bonne écoute et le bon sens de la pédagogie sont des qualités très appréciées dans ce domaine.

Montrer son intérêt pour l’entreprise choisie

Outre la qualité avérée de votre parcours académique ou professionnel et de vos compétences, il est important de prouver aux recruteurs que vous êtes réellement intéressé par l’entreprise. Ce qui signifie que vous devez en connaître les différentes caractéristiques. Maîtriser la culture de la société est une condition importante qui prouvera votre véritable motivation à vouloir intégrer ses rangs.

Avant de candidater pour un métier en finance, il est donc fortement recommandé de faire des journaux spécialisés, vos livres préférés du moment. Il faudra vous informer sur l’actualité et les informations chiffrées de cette société en consultant par exemple son rapport annuel. Si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à poser des questions aux salariés déjà en poste. Montrer au recruteur que la « maison » n’a pas beaucoup de secrets pour vous sera un puissant atout. Cela permettra notamment de vous démarquer des autres candidats et prouvera votre curiosité.

Montre plus

Nathalie

Professeur d'une classe de CM2 mais également directrice de la même école, je tiens ce blog avec grand plaisir !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close