Formation

Devenir hôtesse d’accueil : étude, formation et salaire

Le service accueil est devenu depuis quelques années l’un des pôles majeurs de performance et de succès des entreprises. Pour cause, il renforce la politique de fidélisation de la clientèle notamment pour les entreprises commerciales. Depuis l’accueil jusqu’aux orientations des clients en passant par les renseignements, le métier de l’hôtesse d’accueil reflète même la marque identitaire d’une entreprise. L’hôtesse d’accueil peut être vue comme le visage d’une société. C’est pourquoi devenir hôtesse d’accueil vous prédispose à des études et formations pour acquérir des notions de base en termes de civilités et du relationnel. Aujourd’hui, plus d’un rêve d’embrasser ce métier d’activité souvent saisonnière, mais plutôt rentable. Mais quelles sont les études et formations pour devenir hôtesse d’accueil ? Et quel salaire pouvez-vous y espérer gagner ?

Le métier de l’hôtesse d’accueil : un métier aux missions variables en fonctions des exigences des lieux de travail

Nous pouvons dire que la première tâche qui incombe à une hôtesse d’accueil est sans doute la réception et le renseignement des visiteurs. D’ailleurs, vous pouvez le découvrir sur cet article. Mais, ses missions peuvent varier en fonction des lieux ou de la nature de l’entreprise dans laquelle elle exerce sa fonction.

Au sein d’une entreprise par exemple, l’hôtesse d’accueil est appelée à orienter les clients dans certains locaux en fonction de la spécificité de leurs besoins. Elle a aussi l’obligation de les diriger vers certains services compétents et de satisfaire les demandes de renseignements. Quand il s’agit dans certains cas de réserver le taxi, l’hôtesse d’accueil est à même de vous assister avec efficacité. Parfois, ses rôles sont assimilés à celui de standardiste et s’étendent même aux travaux de secrétariat à savoir :

  • classement des dossiers ;
  • traitement des textes ;
  • mise à jour des fichiers…

En ce qui concerne les foires commerciales et les salons, l’hôtesse d’accueil s’occupe des évènementiels. C’est dire donc qu’au-delà de son rôle phare qu’est l’accueil, elle joue parfaitement le rôle de démonstratrice, d’animatrice ou d’interprète. Qu’en est-il des organismes touristiques (offices touristiques, villages de vacances…) ? Ici, la professionnelle d’accueil fait appel à ses qualités de persuasion. Elle doit convaincre les visiteurs, les exciter à séjourner dans une contrée donnée. Elle a aussi la charge :

  • de les renseigner suffisamment sur tous les contours liés aux hébergements et restaurations ;
  • de les informer sur les patrimoines touristiques disponibles ;
  • d’attirer leur attention sur les potentielles animations culturelles ;
  • d’effectuer même des réservations de spectacles ou d’hôtels.

Quand il s’agit de l’hôtellerie, vous verrez encore au premier rang l’hôtesse d’accueil. À l’arrivée, c’est elle qui vous accueille, vous réserve votre chambre et vous fournit des informations touristiques. Au départ, c’est toujours elle qui finalise tout, qui vous dit au revoir. Venons-en à l’aéroport pour dire que l’hôtesse d’accueil est la professionnelle des accueils au sol, mais aussi de l’embarquement des voyageurs.

Le rôle de l’hôtesse d’accueil est encore plus déterminant dans les administrations (mairies, préfectures, ministères…). C’est toujours cette même professionnelle qui conseille et oriente les visiteurs à mieux faire leurs démarches. Elle se fait également le devoir de leur apporter des aides pour le remplissage ou la rédaction des formulaires. Il en est de même pour les structures bancaires. Au regard de tout ce qui précède, l’on ne peut prétendre devenir hôtesse sans avoir certaines qualités morales et physiques et recevoir une bonne formation en la matière.

Quelles sont les missions d’une hôtesse d’accueil ?

Pour répondre à cette interrogation, nous pouvons commencer par dire que l’hôtesse d’accueil est indubitablement le contact visuel N° 1 du client. Vu sous cet angle, son comportement doit être autant impeccable que sa tenure, sa tenue et son habillement. Elle représente la vie du service d’accueil des entreprises. Non seulement elle est capable de faire bouger le service accueil des sociétés, mais elle est aussi nantie des compétences requises pour animer les évènementiels. Ceci est possible dans le cadre de l’organisation ou de la participation d’une entreprise aux salons, foires commerciales, congrès et autres. Nous n’aurions donc pas totalement tort lorsque nous aurions associé l’hôtesse d’accueil à l’image ou la marque d’une entreprise. Quoi qu’on dise, les principaux rôles d’une hôtesse d’accueil peuvent être déclinés comme suit :

Accueil physique : premier rôle de l’hôtesse d’accueil

Plus besoin de vous rappeler que la mission première d’une hôtesse d’accueil est d’accueillir, de renseigner et d’orienter les clients ou visiteurs. Que vous soyez livreur, client ou même un personnel, la première personne qui vous reçoit lorsque vous franchissez les portes d’une entreprise est bien l’hôtesse d’accueil. Le contact physique étant l’essence même de son travail, elle doit s’efforcer de rester fidèle à l’identité et l’image que la société entend véhiculer. À sa courtoisie indispensable pour garantir aux visiteurs un accueil chaleureux, viennent s’ajouter d’autres tâches :

  • le contrôle quelquefois des accès à certains endroits. Ici, l’objectif est de trier les entrées afin de ne laisser passer que les individus autorisés ;
  • la distribution des bagages aux passagers, voyageurs ou visiteurs ;
  • l’orientation des clients vers certains services, départements administratifs ou vers les personnes en rapport aux demandes des clients. Dans ce cas, l’hôtesse d’accueil peut se sentir parfois obligée de conduire certains clients au point de rencontre. Elle est donc censée avoir une parfaite maîtrise des emplacements, des bureaux ;
  • apporter des informations claires aux usagers. Ceci exige d’une hôtesse d’accueil la qualité d’écoute et une excellente connaissance de l’entreprise. Elle doit pouvoir maîtriser au bout des doigts, les actualités de la société, les normes de sécurité et dans une moindre mesure, les directives relatives à la communication.     

L’accueil téléphonique : l’autre dimension du relationnel

L’hôtesse d’accueil est parfaitement à l’aise quand elle est dans sa mission de standardiste. Cela se traduit par la gestion des appels entrants qu’elle peut être amenée à rediriger en conséquence. C’est d’ailleurs pour cette raison la qualité d’écoute, l’éloquence et une bonne intonation sont très importantes pour la gestion efficace des demandes.

En effet, lorsque vous décrochez un appel téléphonique, soit vous transmettez une image positive, soit vous écorchez l’image de votre société. C’est donc un impératif pour elle de mettre en œuvre toutes les pratiques recommandées pour positiver la marque identitaire de son entreprise.

Les missions administratives : preuve de la polyvalence du métier

Devenir hôtesse d’accueil, c’est s’attendre également à la plurivalence des tâches administratives. Si ce n’est pas le tri des courriers, ce serait plutôt les travaux d’archivage ou plus encore des rédactions… Les tâches administratives peuvent s’étendre à la gestion des plis (lettres) et colis, à la réservation de taxi, mais aussi de billets d’avion ou de train. La réservation d’hôtel, de salles de réunion… est aussi du ressort des hôtesses d’accueil. Disons que leurs tâches sont très diversifiées selon l’entreprise et les besoins.

Quelles sont les qualités d’une bonne hôtesse d’accueil ?

L’hôtesse d’accueil reste le premier contact physique du client. À ce titre, il est impératif pour elle d’être présentable au point de vue habillement, maintien physique et communication verbale. Une hôtesse d’accueil est en constant rapport avec les clients. Elle doit donc être à même de dialoguer avec l’ensemble des profils des visiteurs dans le sens positif. Elle doit avoir une présentation impeccable, un ton irréprochable et de la diplomatie dans la gestion des situations qui se présentent à elle. Le bilinguisme ou le multilingue est également un autre critère qui s’impose aux hôtesses d’accueil modernes. De toutes les façons, si vous aspirez donc à devenir hôtesse d’accueil, vous devez absolument avoir :

  • une bonne présentation en respectant le code vestimentaire de son entreprise. Mais, au cas où une hôtesse d’accueil serait autorisée à porter des vêtements de son choix, qu’elle veille à en prendre soin ;
  • une bonne maîtrise de soi, une courtoisie ou une parfaite politesse face à n’importe quelle épreuve. Ces différentes qualités convergent vers les mêmes buts : la tête froide, la patience, le sourire, le respect même en présence d’un visiteur plus exigeant et plus difficile ;
  • une bonne fiabilité dans toutes les épreuves. Une hôtesse doit être en mesure de gérer aussi bien les appels que les accueils à n’importe quel moment. Il est de son intérêt de se rendre disponible ;
  • une grande discrétion. Ce critère est aussi nécessaire pour devenir hôtesse d’accueil. Elle voit et entend presque tout, mais ne peut pas répondre à tout ;
  • un langage correct et une excellente diction. La voix d’une hôtesse doit marquer les esprits des clients. C’est le premier symbole de l’entreprise. L’hôtesse doit être parfaite dans l’expression des langues même étrangères ;
  • le bon sens de la communication. Qu’il s’agisse des appels téléphoniques ou des échanges directs, l’hôtesse d’accueil est censée savoir rester à l’écoute ;
  • la réactivité et le dynamisme nécessaire pour espérer jouer pleinement votre rôle d’hôtesse d’accueil. La qualité de prestation en dépend ;     
  • la parfaite connaissance d’une langue étrangère minimum ;
  • le goût du contact ;
  • le sens du relationnel ;
  • un bon tempérament de résistance à la colère.

Comment devenir une hôtesse d’accueil ?

Le métier d’hôtesse d’accueil vous passionne certainement et vous êtes convaincues de posséder les qualités nécessaires pour postuler à un emploi dans ce secteur ! Si tel est le cas, vous devez savoir que les donnes ont changé en termes d’accès à cet emploi. Si autrefois la porte de cette profession était ouverte aux autodidactes, il faut dire qu’aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Devenir hôtesse d’accueil de nos jours vous prédispose à une formation hôtesse. Il existe aujourd’hui une multitude de formations professionnelles spécifiques à travers les écoles d’études et de formations. Et seuls, ces écoles vous permettent d’avoir accès à un emploi qui vous garantit un bon salaire hôtesse dans le secteur. Oui ! Nous devons absolument insister sur cet aspect des faits.

Pour devenir hôtesse à cette époque, vous avez l’obligation de vous faire former tout en ayant des qualités distinctives.

Toujours est-il qu’une bonne formation hôtesse peut déboucher sur un bon emploi avec le Baccalauréat professionnel en Accueil Assistance et Conseil.

Mais évoluer jusqu’à obtenir le BTS, la Licence ou le Master en tourisme, en hôtellerie ou en commerce vous donne plus de valeur sur le marché d’emploi. Vous pouvez même postuler aux recrutements sur les sites internet comme hotessejob.com. Toutefois, il vous faut en plus des diplômes, des qualités spécifiques pour répondre au mieux au profil recherché par les entreprises.

Quelles sont les études et formations associées à l’exercice du métier d’hôtesse d’accueil ?

Autrefois, il était possible d’accéder à un emploi d’hôtesse d’accueil sans véritable qualification. Mais aujourd’hui, tout se résume à une formation parce que le métier devient de jour en jour exigeant. D’aucuns pensent encore qu’aucune étude n’est véritablement imposée pour devenir hôtesse d’accueil. Mais, il faut au moins reconnaitre que la tendance est actuellement à la hauteur des diplômes dans ce contexte de plurivalence du métier. Ainsi, vaut mieux avoir un diplôme dans le domaine pour évoluer sans difficulté et espérer pouvoir gagner un jour un salaire hôtesse assez consistant. Les diplômes recherchés dans secteur d’activité au thème d’une formation hôtesse sont :

Pour le baccalauréat

  • les Bacs S, L, ES, STMG ou Bac pro en ARCU (en Accueil-Relation Clients et Usagers devenu aujourd’hui Bac pro Métier de l’Accueil) ;
  • le Bac pro SAPAT (Service Aux Personnes et Aux Territoires) ;
  • le Bac gestion-administration.

Rappelons que ces différents diplômes doivent être accompagnés d’une Mention Complémentaire (MC) accueil dans le domaine Transport ou Mention Complémentaire accueil réception.

Pour le BTS + 2

Ici, le BTS et le DUT dans les secteurs touristique, bureautique, hôtelier et commercial sont les plus réputés par les entreprises. Vous pouvez par exemple opter pour EFHT pour votre formation en Tourisme. Mais, ce secteur d’activité demande encore plus avec aujourd’hui la création des diplômes de Licence et du Master.  

Il est à rappeler qu’aujourd’hui on note un nombre pléthorique d’écoles privées dans le secteur d’hôtesse d’accueil. Mais en dépit de cette surabondance des centres de formation hôtesse, le caractère coûteux des frais d’étude et l’inégalité des pédagogies crèvent l’œil. Alors, il serait meilleur de vous renseigner suffisamment au préalable avant de vous y engager. Cependant, une chose est d’obtenir les diplômes, mais l’autre est d’avoir la maîtrise de plusieurs langues étrangères. C’est aujourd’hui la condition sine qua non si vous souhaitez optimiser votre chance de réussite dans ce domaine d’activité.

Quelle rétribution pouvez-vous espérer pour l’exercice du métier d’hôtesse d’accueil ?

Bien que la profession de l’hôtesse d’accueil reste une activité saisonnière et partielle, nous pouvons affirmer qu’il nourrit son homme. Nous pouvons dire que les salaires d’hôtesse sont à la hauteur des exigences de ce métier. De toute évidence, la profession d’hôtesse d’accueil peut être exercée dans une société ou au sein d’un organisme prestataire. Une hôtesse d’accueil peut même changer de fonction suivant les missions à lui confier et donc évoluer si possible en salaire hôtesse.

Dans tous les cas, aussi vrai que cela puisse paraître, les hôtesses d’accueil sont pour la plupart du temps recrutées lors des salons et des foires au cours d’une saison. Mais il n’en demeure pas moins certain qu’il existe des emplois stables et durables dans ce secteur d’activité au sein des entreprises ou des magasins.

Qu’une professionnelle d’accueil travaille au sein d’une administration ou au sein d’une société privée, elle commence pour la plupart du temps avec le SMIC.

Ce SMIC peut avoisiner 1 500 € bruts/mois. Pour les salons et les foires, le salaire est journalier et donc très disparate selon les manifestations. En travaillant au sein d’une société, une hôtesse d’accueil peut toucher un salaire mensuel de 1 800 € avec le grade. Cependant, la formation hôtesse ne garantit pas souvent et toujours un poste à vie. Il y a donc urgence d’entrevoir les possibilités ou opportunités de reconversion.

Montre plus

Nathalie

Professeur d'une classe de CM2 mais également directrice de la même école, je tiens ce blog avec grand plaisir !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close