Formation

Cuisine durable : comment passer au zéro déchet en restauration ?

Le zéro gâchis en cuisine, c’est possible et à la portée de tous les amoureux et professionnels de la cuisine. Généralement, il suffit d’adopter quelques bonnes pratiques pour réduire considérablement les ordures dans la cuisine de votre bistrot. Quelques bocaux, des écoemballages, des sacs à vrac en tissu, des aliments bios, etc. et le tour est joué. Découvrez ici quelques bonnes pratiques utiles pour réapprendre à cuisiner.

Le zéro gâchis en cuisine : privilégier l’usage des bocaux pour conserver les ingrédients

L’usage des bocaux en verre est une pratique aussi vieille que le monde. Cette pratique a refait surface dans pratiquement toutes les cuisines de restaurants. Cela étant, si, autrefois, les bocaux étaient utilisés pour conserver les aliments, des légumes et des céréales transformés, la pratique n’a pas fondamentalement changé. Aujourd’hui, on parle de :

  • cuisine écologique ;
  • cuisine sans gâchis ;
  • cuisine sans perte.  

Concrètement, il s’agit de récupérer le surplus de légumes tels que la tomate, le piment, etc., de les transformer et de les conserver dans des bocaux stérilisés hermétiquement fermés. Les épices, les betteraves, les écorces de citron, les carottes, peuvent également être transformés en poudre.

La conservation de ces aliments  peut durer près de 12 mois et pourra vous servir dans la préparation de toutes sortes de recettes culinaires. Si vous ne savez pas comment vous y prendre pour transformer et conserver ces aliments, vous pouvez vous inscrire à un cours de cuisine à distance sur le site https://www.lasource-foodschool.com. Vous y apprendrez une nouvelle et innovante façon de faire de la cuisine.

Rationner l’approvisionnement en ingrédients et les repas servis aux clients 

Le zéro déchet en restauration consiste à rationner son approvisionnement en ingrédients de cuisine. Donc, vous devez commander juste l’essentiel. Un trop plein d’ingrédients pourrait se retrouver à la poubelle sans avoir été utilisé.

Rationner, c’est également préparer les repas et les servir dans les proportions les plus modérées qui soient. Cela évite le gaspillage de nourriture à table. Pour limiter le gaspillage en restauration, certains restaurateurs servent les repas dans de petits plats.

Mettre en place des bacs pour chaque flux

Il existe une façon intelligente d’organiser sa cuisine pour ne pas se retrouver submergé par les ordures. Il s’agit d’y installer un bac ou contenant pour recueillir chaque type de déchet. Les bacs utilisés doivent être de préférence faits en bois. L’un des tous premiers doit être destiné aux déchets recyclables. Logiquement, un autre sera prévu pour les déchets non recyclables.

Vous devez également prévoir un bac pour les déchets de type bio qui seront peut-être redéployés vers les fermes d’élevage de volaille, en l’occurrence. Prévoyez ensuite un contenant pour recueillir les déchets alimentaires pouvant être compostés et une dernière pour collecter les huiles usagées.

Avec une telle organisation, les odeurs nauséabondes ne vous dérangeront certainement pas. De plus, cela facilitera le convoyage des bacs par les services chargés de la collecte. En ce qui concerne les déchets compostables, il est possible aujourd’hui d’en faire du biocarburant ou du biogaz.

C’est cela même le sens d’une cuisine durable où chaque gramme de nourriture est intelligemment valorisé. Vous pouvez utiliser, pour cela un composteur individuel ou un  composteur collectif appartenant à la communauté.

Montre plus

Nathalie

Professeur d'une classe de CM2 mais également directrice de la même école, je tiens ce blog avec grand plaisir !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close