Formation

Comment faire une VAE ?

Toutes les personnes engagées dans la vie active n’ont pas toujours suivi une formation avant de s’engager dans la vie professionnelle. Plusieurs apprennent la profession au fil des années sans pour autant avoir la certification. Aujourd’hui, grâce à la VAE, il est possible pour ces personnes d’obtenir un diplôme qui correspond à leur expérience professionnelle. Et ce, au même titre que ceux qui ont suivi une formation dans le domaine. Découvrez dans cet article ce qu’est une VAE, et comment faire pour l’obtenir.

Qu’est-ce que la VAE ?

La validation des acquis de l’expérience est un droit inscrit dans le code de l’éducation et du Code du travail. Elle permet aux personnes engagées dans la vie active d’obtenir une certification professionnelle plus ou moins équivalente à leur expérience professionnelle. Autrement dit, elle consiste à faire reconnaître les acquis professionnels par une certification. Il peut s’agir d’un diplôme, d’une certification de qualification ou d’un titre à finalité professionnelle.

Cette démarche est accessible à toute personne sans critère d’âge et de statut. La VAE peut être faite dans de nombreux domaines d’activité. L’on peut faire par exemple la VAE ASSP. Pour ce faire, il suffira de disposer d’au moins un an d’expérience professionnelle en étroit rapport avec les compétences théoriques et pratiques dans le cadre du Bac Pro ASSP.

Comment faire une demande VAE ?

Pour faire une demande VAE, il vous faut nécessairement remplir deux livrets. Le premier livret est le livret 1. Il présente votre projet de VAE. Ce dossier de recevabilité rend officielle votre demande de VAE auprès d’un organisme de certification. Ce livret est adressé au dispositif académique de validation des acquis. Le livret, avant d’être soumis, doit contenir :

  • Le formulaire de candidature rempli et signé ;
  • Les documents attestant de la durée de l’expérience ;
  • Les pièces qui justifient qu’il y a un lien entre l’expérience professionnelle et la qualification professionnelle que vous souhaitez obtenir ;
  • Une attestation sur l’honneur pour attester d’une part que les informations renseignées sont exactes. D’autre part, il atteste qu’une seule demande de VAE a été faite pour cette certification pendant l’année en cours.

Le deuxième livret est le livret 2. C’est l’étape la plus complexe de la demande d’une VAE. Il est très capital. C’est le principal dossier sur lequel le jury se base pour accorder la certification. Bien remplir ce livret n’est pas du tout simple. Cependant, vous pouvez solliciter un accompagnement à la VAE si vous doutez de vos compétences à réaliser le livret 2.

Le livret 2 a pour objectif de vérifier que le demandeur a effectivement l’expérience renseignée. Ce livret ne peut être rempli uniquement après que le livret 1 soit accepté.

À ce niveau, le candidat devra donc expliquer de façon détaillée les activités qu’il a menées en milieu professionnel et les compétences qu’il a acquises. Il doit pouvoir bien décrire son secteur professionnel et son rôle dans l’entreprise.

Il doit y joindre également certains documents qui prouvent que ces tâches et activités ont effectivement été réalisées par lui. Les preuves peuvent être des documents administratifs, ou des activités faites sur le lieu de travail.

Combien coûte une VAE ?

Le VAE n’a pas un coût fixe. Le coût pour faire une VAE est variable en fonction de nombreux critères. Toutefois, le coût moyen se situe entre 600 € et 2000 €. Sont compris dans ce coût :

  • Les frais d’inscription à l’organisme certificateur ;
  • L’accompagnement pour la conception des livrets ;
  • Les frais de validation ;
  • Les frais annexes (frais de matériels, frais d’impression, frais de déplacement, frais d’hébergement, etc.)

Par ailleurs, le coût peut varier en fonction de l’organisme certificateur et du certificat. Par exemple, le diplôme le plus élevé coûtera plus cher que tout autre diplôme inférieur.

Toutefois, il existe des solutions de financement pour aider les personnes à financer leur VAE. Les professionnels du secteur public ont le choix entre le congé VAE et le droit individuel à la formation.

Les employés du secteur privé, quant à eux, bénéficient de trois différentes aides à savoir : le plan de développement des compétences, le compte personnel de formation et les fonds de gestions des congés individuels de formation.

En résumé, le VAE est une solution très intéressante pour obtenir une certification sans avoir à suivre une formation dans un domaine donné. Cependant, il ne s’obtient pas aussi facilement. Le demandeur devra faire une demande et remplir des dossiers très complexes pouvant nécessiter un accompagnement. Cette VAE peut être financée par vous-même, par l’État ou par votre employeur. Mais avant d’entamer la procédure, il serait judicieux de vous renseigner sur les différentes aides de financements.

Montre plus

Nathalie

Professeur d'une classe de CM2 mais également directrice de la même école, je tiens ce blog avec grand plaisir !

Articles Liés

Close
Close