Formation

Changement d’orientation professionnelle : comment faire au mieux ?

Lorsqu’au bout de son cursus on remarque que l’on s’est trompé de chemin, le plus pressant devient un changement de voie. Cela implique que l’on fasse des recherches intelligentes de parcours pour une réorientation. Tout est alors à modifier pour convenir à ses propres idéaux et à ses ambitions. Ce travail est un fait de réflexion et une succession d’étapes hiérarchisées. Chaque professionnel ou étudiant soucieux de son avenir se retrouve à un certain moment confronté à cette situation. Pour faire ce qu’il faut comme cela se doit, la maitrise du processus est un impératif. L’essentiel est regroupé dans cet article.

Déceler ses passions

Avant de passer en revue les options qui s’offrent à soi, il convient de savoir ce qui pourrait intéresser. Il n’y a qu’en adorant ce qu’on fait qu’on donne le meilleur de soi. Le travail à faire à ce niveau est un projet de maitrise de soi. Se connaitre convenablement suppose que vous savez reconnaitre vos centres d’intérêt. Si vous êtes passionné de belles lettres ou de littérature, vous ne pouvez pas vous mettre à apprendre la philosophie ; ce sera une perte de temps. Si vous avez pris l’initiative de ne pas rester sur votre ancienne disposition, c’est pour éviter de vous ennuyer. Dans ce cas, il est nécessaire de cerner vos envies.

En fait, c’est par ce seul stratagème que vous aurez une bonne base. Une telle initiative est une construction de fondation. Ainsi, selon ce que vous avez à cœur les beaux plans, la belle architecture, vous irez vers le génie civil. Une bonne structure est assise sur un socle résistant. L’idée à mettre en exergue à travers le rappel de cette étape est la personnalisation du choix. Ce n’est pas parce qu’un de vos amis a choisi ce chemin que vous devez le suivre. Votre décision n’aura des répercussions que sur votre personne en premier. Personne ne pourra vous indiquer la voie. Écoutez votre cœur, vos impulsions, vos envies, bref vos passions.  

S’appuyer sur ses capacités

Une fois les passions enregistrées, il faut faire le bilan à votre niveau personnellement.

En réalité, peu importe la dose de passion que vous avez, vous devez être sûr que vous avez le niveau pour concrétiser vos rêves. Tout ce que vous faites doit être en adéquation avec votre travail personnel. Ce sont vos talents qui pèseront dans la balance. Si vous n’êtes pas bon en calcul, vous ne pourrez pas travailler dans le domaine de l’arithmétique. En bon professionnel, vous devez comprendre que de tous les cycles, il y a un plus adapté à votre personne. Selon les capacités, les aptitudes de chaque individu, il y a un chemin qui lui est réservé principalement.

Les capacités n’ont pas trait seulement à votre intellect ; cela concerne aussi votre compte en banque, votre mobilité, la gestion de la société et autres.

  • Les capacités intellectuelles: vous avez suivi un cursus avec des appréciations à chaque étape de votre évolution. À l’heure de votre reconversion professionnelle ou de votre changement d’orientation professionnelle, il faut prendre en compte votre niveau. Soyez honnête avec vous, car cela aidera dans la suite.
  • Les capacités financières: ce critère est en lien avec le budget que vous employez pour mettre sur pied votre projet. Cela passe par la somme sur votre compte, les économies que vous avez réalisées. Ce que vous sortez de votre poche est avant tout une programmation. Tout est à comptabiliser afin que le gaspillage ne fasse pas partie des erreurs de parcours.
  • La mobilité : pour suivre une nouvelle voie professionnelle, il faut une formation. Cette dernière est un module de formation offert par une école ou un centre de formation. C’est dire que vous aurez à sortir d’un endroit pour un autre. Vous allez devoir mettre de côté votre travail pour un bout de temps, parfois faire passer la formation en forme de priorité pour ne pas trahir vos objectifs.
  • La gestion de la société: si vous avez à travailler avec de nouvelles personnes, il faut choisir entre une formation à distance ou une formation classique. Cette dernière option suppose que vous soyez dans un cours avec des individus ayant des caractères et une éducation différents des vôtres. Côtoyer les autres vous obligerait à voir si vous avez une sociabilité effective. Sinon, envisagez l’alternative de formation à distance.

S’orienter de façon intelligente

Lorsque vous décidez de changer d’orientation, cela veut dire que vous n’avez plus le plaisir ou le bonheur recherché dans ce que vous faites ou ce sur quoi vous allez finir par déboucher. Pour commencer, c’est dans cette situation que vous allez devoir mettre toutes les idées ensemble. Vous devez fédérer les informations à votre disposition. Ainsi, vous saurez vers quel monde vous orienter. Vous avez à profiter soit des services d’un conseiller pédagogique ou d’une orientatrice professionnelle, soit des détails collectés ci et là chez vos amis et collègues.

  • Avec un professionnel: cela va vous coûter un peu plus cher que vous ne l’avez prévu. Mais, c’est la meilleure façon de faire. Grâce à son réseau, le professionnel vous enverra dans la bonne direction. Il saura vous trouver un secteur pour réinvestir vos acquis et développer de nouvelles compétences. À sa manière, il vous fera des propositions intelligentes en considération des données que vous lui fournirez.
  • Avec des collègues et amis : certains de vos amis ont fait des formations similaires. Si vous avez déjà des visées dans un milieu donné, ce sera la meilleure occasion pour vous d’avoir des expériences réelles. Ils vous parleront de la pertinence d’un choix comparativement à un autre sans occulter les détails sur le déroulement de la formation. Avec ce type de procédé, vous êtes sûr de ne pas vous tromper.

Faire une étude des possibilités

En termes de changement de filière, vous devez savoir qu’il y a des débouchés qui ne vous aideront pas à vous épanouir. Lorsque vous choisissez, prenez en compte que l’on doit vous embaucher par la suite, que vous devez facilement vous intégrer dans le milieu ou que vous pourrez y rester longtemps. Dans vos critères de choix, la possibilité de suivre une formation pour devenir franchisé ou entrepreneur doit aussi vous titiller. Avec la recrudescence du chômage et la baisse de la création d’emplois, être franchisé impliquerait une bonne santé professionnelle. Vous avez à vous interroger sur :

  • vos opportunités d’emploi. Dans la plupart des cas de figure, la première idée qui vient à l’esprit d’un formé est l’embauche. Il faut rechercher la meilleure porte de sortie après la formation. Prenez alors les secteurs dans lesquels on recrute plus. Si au 21ème siècle vous devez faire un bon choix, il doit être tourné vers l’électonique ou la technologie. Pour les indépendants, ces deux secteurs font l’affaire. Les franchisés aussi y trouvent pour leur compte. Autrement, vous pourrez penser à vous revaloriser dans un univers prometteur comme l’immobilier ;
  • la durabilité dans le secteur. Changer d’orientation professionnelle, aller vers autre chose, c’est souvent une conséquence de l’effilement de l’engouement. Pour une nouvelle orientation, le mieux est de s’insérer dans un domaine où la demande est pressante. Non seulement elle doit être pressante, mais cela doit rester dans la durée. Votre passion doit être assez tenace et vos capacités optimales pour tenir dans la durée.

Trouver la formation adéquate

Suivre une formation, c’est aller dans la bonne école. Le centre de formation ou l’école n’est pas à prendre à la légère. La qualité de votre formation et la reconnaissance de vos diplômes ne dépendent que de cet élément. Si vous devez faire des sacrifices pour n’aboutir qu’à un résultat mitigé, c’est un mauvais investissement.

Pour le choix, il faut contrôler le privilège de l’école ou du centre dans le domaine, la qualité de la formation et l’expertise ou la spécialisation des orientations académiques.

  • Le privilège de l’école ou du centre de formation: ne choisissez pas de suivre la formation dans n’importe quel domaine. Il faut miser sur la notoriété de l’école ou du centre de formation. Il se peut que plusieurs anciens formés soient dans de grandes institutions. Il faudra les consulter pour avoir la bonne opinion du sujet.
  • La qualité de la formation : ce critère confirme que les enseignants qui sont choisis travaillent de la meilleure façon. Les travaux académiques se déroulent suivant un calendrier rigoureux et laborieux. Tout est fait dans le but d’offrir une formation qualitative permettant aux formés de s’insérer plus aisément dans la vie active.
  • L’expertise et la spécialisation des orientations académiques: les centres et écoles de formations les plus spécialisés doivent vous intéresser. Ce sont les bons espaces pour en apprendre beaucoup et bien sur sa nouvelle orientation. En réalité, dans ces établissements, il est facile de suivre sa formation à distance. Plusieurs options de cours vous sont proposées, et vous êtes sûr d’avoir des informations dans le domaine.

Se faire accompagner

Une fois le choix effectué, il faut penser à concrétiser votre projet. Cette étape concerne la réalisation de l’orientation professionnelle en bonne et due forme. Vous devez trouver le moyen de financer votre formation. À votre disposition, plusieurs procédés et privilèges ! Vous avez l’opportunité de profiter de l’aide de votre société d’emploi. Votre famille peut également contribuer à l’érection de votre carrière. Elles vous aident à rester concentré sur vos objectifs. Vous avez grâce à elles assez de tonus et d’énergie pour ne pas flancher dès les premières difficultés.

Pour mener à bien un projet de changement d’orientation professionnelle, il faut d’abord s’assurer d’avoir fait un choix en considérant toutes les données collectées sur les secteurs disponibles, ceux qui ont la côte. Enfin, n’oubliez pas de compter sur votre entourage pour vous conforter dans vos choix.

Montre plus

Nathalie

Professeur d'une classe de CM2 mais également directrice de la même école, je tiens ce blog avec grand plaisir !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close