Apprentissage

Apprentissage de l’anglais en 2020 : quel intérêt ?

La mondialisation a réduit la planète en un quartier culturel. Quelle que soit leur nationalité, les hommes adorent désormais découvrir ce qui se fait ailleurs et partager leurs expériences. Pour minimiser les barrières linguistiques, l’anglais s’est imposé comme la langue internationale qui réunit tout le monde. Plusieurs aspects ont favorisé une telle réalité. De toutes les façons, vous ne pouvez aller nulle part sans comprendre un brin d’anglais. La tendance va certainement se renforcer en 2020, vu la prépondérance de cette langue dans les échanges socioculturels et professionnels. Tous ceux qui resteront en marge de la vague anglaise seront débarqués du train de développement des nations. Nous vous livrons le bien-fondé de maîtriser la langue de Shakespeare en cette année charnière 2020.

Historique de l’anglais : genèse et phases de développement

Cette langue germanique n’a pas toujours été parlée sous son format actuel. Elle a connu différentes modifications, sous l’influence de certains faits historiques. À l’instar de nombreuses autres langues, l’anglais est le produit de plusieurs dialectes. La première version de la langue de Shakespeare a été parlée à partir du V è siècle. En effet, les colons anglo-saxons qui ont envahi l’Angleterre en cette période parlaient l’anglais. Progressivement, cette langue subira des mutations. 5 grandes périodes permettent de classer les différentes formes d’anglais parlé. La plupart des linguistes, spécialistes de l’anglais, s’accordent sur cette classification. 

  • Le vieil anglais

Historiquement, le vieil anglais a été parlé de l’an 450 à 1500. Certains archivistes affirment cependant détenir des documents écrits dans ce type d’anglais et qui datent de plus longtemps. Globalement, le vieil anglais se situe tout de même dans cette période. Il était parlé par les Anglo-saxons et les jutes venus du Danemark. Après de nombreuses guerres de colonisation, Jules César et son armée romaine cédèrent du terrain aux royaumes germaniques. Ceux-ci formèrent ainsi la Grande-Bretagne. Contrairement à l’anglais moderne, cette forme de langue germanique distinguait le genre des mots. Il y avait donc des mots féminins et masculins, comme en français.

  • Le moyen anglais

Il se situe entre l’an 1150 et 1600. Après le recul des Romains et l’installation des royaumes germaniques, le territoire britannique a de nouveau été envahi par des étrangers. Sous les ordres de Guillaume le Conquérant, les Normands ont repris la Grande-Bretagne. Cette invasion avait lieu en 1066, avec le massacre de toute la classe noble britannique. Les nouveaux colons ont imposé le dialecte français. Seuls quelques autochtones continuaient avec le vieil anglais. Mais sous l’influence du français, l’anglais a connu une modification dans sa structure. Le genre des mots a fini par disparaître. Le moyen anglais vit le jour.

  • L’entame de l’anglais moderne

Il faut attendre 1476 pour voir la naissance d’une nouvelle forme d’anglais. Cela a été rendu possible par l’installation, en cette même année, de l’imprimerie à Londres. C’était l’œuvre de William Caxton. La reproduction industrielle des livres en anglais a induit une certaine stabilité de la langue. Les nuances grammaticales observées en fonction des classes sociales ont commencé par s’estomper. Le processus a eu lieu de 1500 à 1700. C’était le début de l’anglais moderne.

  • La fin de l’anglais moderne

Entre 1700 et 1900, l’anglais moderne a connu son apogée. Les chercheurs ont effectué de nombreux travaux pour codifier cette langue. Avec l’aide de l’imprimerie, des dictionnaires et d’autres ouvrages ont été publiés. Ils avaient comme objectif de renseigner les apprenants et intellectuels, sur les règles grammaticales et orthographiques de la langue. Devenu désormais une langue codifiée, les scientifiques, commerçants et diplomates n’avaient plus de difficultés à s’en servir comme canal de communication. L’anglais est donc devenu une importante langue européenne.

  • Et voici l’anglais contemporain

L’apparition de l’anglais sous son actuelle forme, date de 1900. Comme l’imprimerie a été le déclic de l’anglais moyen, le téléphone l’est également pour l’anglais contemporain. En réalité, l’invention des lignes téléphoniques a favorisé la découverte d’internet. Grâce à cet outil, le monde est devenu tout petit. Les différents groupes communautaires parlant anglais peuvent désormais échanger. Même si la codification ne change pas d’une région du monde à une autre, l’anglais moderne présente diverses prononciations. L’accent du Britannique n’est certainement pas le même que celui d’un américain ou d’un Australien par exemple.

2020 confirme la suprématie de l’anglais


Ce n’est pas la langue la plus parlée de la terre. L’anglais ne vient qu’en 3e position après le mandarin et l’espagnol. Elle est cependant parlée par 320 millions de personnes, comme première langue étrangère. 460 millions d’âmes la pratiquent au quotidien, à la maison et au travail. Des millions d’autres personnes l’étudient. Au total, 1 milliard environ d’habitants de la terre sont au contact de cette langue germanique. En 2020, ces chiffres vont s’accroitre au vu de l’effectif d’apprenants que draine cette langue. Différents facteurs justifient cette expansion de la langue.

L’activisme britannique

Entre le 17e et le 18e siècle, les colons britanniques étaient les plus conquérants. Ils ont mis sous leur domination beaucoup de territoires. Ils n’avaient pas que leurs bagages lors de leurs expéditions. Les colons britanniques concoctaient un programme culturel bien pensé pour imposer leur langue aux autochtones. À leur suite, les Américains ont renforcé la prépondérance de l’anglais à travers la planète. Dès le 20e siècle, ils sont devenus la nation la plus puissante du monde, leur lange avec. Cet activisme s’observe jusqu’à nos jours.

Les multinationales américaines

Le monde est désormais à leurs pieds. Les Américains ont su bâtir des empires économiques. Ces multinationales, dotées d’une puissance financière inégalable, ont investi les capitaux des sociétés nationales. L’investissement va se décupler en 2020. Ces partenaires d’affaires étrangers exigent donc de converser avec eux dans leur langue. Le monde des affaires a donc de viré à l’anglais.

L’influence culturelle américaine

Qui n’a jamais suivi un film venu directement de l’industrie de Hollywood ? C’est carrément la filiale culturelle de l’impérialisme américain dans le monde. De gros moyens sont mis à disposition des réalisateurs pour impressionner le public. L’anglais s’est également répandu dans le monde par ce moyen. En 2020, la sortie de nouveaux films plus intéressants est prévue. Ensuite, la musique américaine dégustée par des millions de fans, à travers le monde, a forcé la presque vénération de l’anglais. Enfin, les médias du pays sont des sources fiables pour obtenir des informations de première main.

Pourquoi apprendre l’anglais en 2020 ?

L’anglais est la première langue internationale de nos jours. C’est d’ailleurs une clé passe-partout qui vous ouvre de nombreuses opportunités. En 2020, le besoin des sociétés en employés bilingues est plus prononcé. Selon les sondages IPSOS, 70 % des entreprises basées en France comptent en recruter à partir de cette année. Cela peut s’expliquer par l’évolution technologique et la possibilité de s’ouvrir l’esprit. Les nombreuses possibilités qu’offrent les multinationales et les universités anglophones sont à prendre. Au-delà de ce qu’elle est parlée par un milliard de personnes, c’est aussi un outil de développement personnel. Nous vous proposons 2 raisons essentielles qui rendent indispensable l’apprentissage de l’anglais en 2020.

Se rendre indispensable au travail

Toutes les entreprises mettent un point d’honneur au recrutement de salariés bilingues. En cas d’égales compétences professionnelles, la maîtrise de l’anglais devient un critère d’embauche fondamental. Surtout lorsque la société est internationale, elle n’a d’autres choix que de recruter des travailleurs capables de négocier avec ses partenaires étrangers qui parlent en majorité l’anglais. L’année 2020 promet d’être une période pendant laquelle le monde des affaires connaîtra de grandes mutations. D’autres secteurs d’activités verront le jour et donc de nouvelles opportunités d’investissement se présenteront pour les entreprises. Avec internet, l’émergence de nombreux Start up devient une réalité. Des activités qui jadis n’étaient pas porteuses, le deviennent. En 2020, le développement de ces types d’entreprises va certainement se renforcer. Leurs outils de travail moderne sont en majorité des technologies d’inspiration anglo-saxonne. Tout le jargon de ces firmes est également en anglais. Elles auront besoin donc de collaborateurs qui manient avec habileté cette langue.  Si vous avez une telle aptitude, vous êtes certainement parmi les privilégiés du marché de l’emploi à partir de 2020. Dans le cas contraire, vous pouvez prendre des cours d’anglais privés. Ces professionnels vous permettront de conserver votre poste ou d’en décrocher de plus intéressant.

Exceller dans ses études

Fini le temps où l’on pouvait étudier en vase clos. Les programmes d’études poussent les étudiants à s’ouvrir au monde à travers les recherches. Un apprenant en France aura certainement besoin des résultats de son homologue anglophone pour réussir son exposé.

 Selon les études, 80 % des documents scientifiques, les plus sollicités, sont écrits en anglais.

La tendance n’est pas prête de changer en 2020, au contraire ! En plus, des universités britanniques et américaines offrent des bourses d’études dans de nouvelles filières porteuses. Pourquoi vous priver d’une telle opportunité ? Vous avez besoin d’apprendre l’anglais pour vous inscrire dans l’une de ces universités.

Mettre 2020 à profit

Eu égard à toutes ces opportunités qui se profilent à l’horizon en 2020, il vaut mieux maîtriser l’anglais. C’est l’année décisive pour s’offrir les moyens de voyager partout dans le monde, sans barrière linguistique. Car comme le dit Edmund de Waal  « Grâce aux langues, on est chez soi n’importe où ». Vous aurez également l’occasion de stimuler davantage votre cerveau. L’apprentissage d’une nouvelle langue demande plus d’efforts mentaux.

 

Montre plus

Nathalie

Professeur d'une classe de CM2 mais également directrice de la même école, je tiens ce blog avec grand plaisir !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close