ApprentissageFormation

8 astuces pour trouver un stage facilement !

Les jeunes candidats en quête de stage ne savent pas toujours comment s’y prendre, surtout quand l’urgence se présente. Si vous avez l’habitude de postuler aux offres de stages réputés « classiques » où les places sont limitées, c’est surement le moment d’étendre vos recherches et d’exploiter d’autres opportunités. Bien entendu que pour décrocher un stage, il faut s’y préparer minutieusement.

Utilisation du réseau personnel et professionnel

Les candidats scolarisés dans une école de commerce ou d’ingénieurs ont la chance de pouvoir mettre en jeu le réseau de leur école. Cette dernière est souvent en partenariat avec des entreprises qui offrent des stages prioritairement aux étudiants de votre formation. Dans la plupart des écoles, vous recevez des alertes par mail du type « Nous envoyons à l’entreprise XX les CV des candidats intéressés ». Les étudiants en école comme en université ont également la possibilité de faire jouer le réseau de leurs professeurs.

Autre conseil, n’hésitez pas à contacter les anciens de votre école ou université avec un court email pour leur signaler votre disponibilité et vos aspirations. Connaissant parfaitement votre formation, ils vous rappelleront aussitôt s’ils ont besoin de renforts. Le réseau des anciens est un canal par lequel vous pourriez obtenir de meilleures offres de stages.

Le réseau de votre entourage est un autre canal par lequel vous pouvez trouver un stage. La famille, les amis et les proches pourraient vous mettre en contact avec la bonne personne ! Seulement, vous devez les mettre au courant de votre quête. D’ailleurs, une recherche de stage efficace démarre par le contact des bonnes personnes.

Postuler aux annonces

Pour trouver un stage, internet constitue aujourd’hui un outil incontestable. Tout d’abord, faites-vous une idée précise du poste auquel vous aspirez pour votre stage. Cette précision vous permettra de mettre ensuite en place une veille « stage » à travers des alertes sur les divers jobs boards et sites d’annonces en ligne. Enfin, si vous souhaitez intégrer un groupe important, vous devez absolument vous rendre sur leur plateforme de recrutement dédié pour activer des alertes.

Par ailleurs, il faut noter que les entreprises qui recherchent un nombre important de stagiaires participent souvent à des forums pendant toute l’année. Intéressez-vous donc désormais aux événements qu’organise votre établissement tout en sachant que plusieurs forums se tiennent toutes les semaines (organisé par votre ville, la région, le département, ou encore une association de branche).

Pour maximiser vos chances d’être présélectionné, votre lettre de motivation et votre CV doivent prendre en compte certains paramètres. Voici donc nos conseils pour marquer des points :

  • faites attention aux fautes d’orthographe ;
  • utilisez des phrases courtes, simples et aisées à lire tout en étant précises et claires ;
  • personnalisez (au moins en partie) votre lettre de motivation en l’adaptant à l’offre d’emploi proposée ;
  • mentionnez quelques mots sur l’entreprise (c’est la preuve que vous vous y êtes intéressé et avez effectué des recherches) ;
  • faites une brève synthèse sur le poste à pourvoir (missions, positionnement, etc.) pour témoigner votre bonne compréhension ;
  • veillez à présenter, votre profil en rapport avec le poste en mettant en évidence vos compétences et expériences pouvant être de véritables valeurs ajoutées pour l’entreprise ;
  • positionnez-vous par rapport aux requêtes précises formulées éventuellement dans l’offre (mobilité géographique, maîtrise d’outils ou de langues, etc.) en vue de préciser votre CV ;
  • expliquez enfin votre motivation à intégrer l’entreprise à ce poste précis (ce qui vous pousse à postuler, vos aspirations et comment vous pensez réussir au sein de cette entreprise).

Si votre candidature répond à tous ces éléments, vous pouvez être sûr de recevoir un appel pour entretien d’embauche ! Toutefois, soyez proactif en faisant des relances par différents moyens :

  • renvoyez un mail une semaine après votre candidature ;
  • testez des méthodes plus audacieuses en contactant les employeurs sollicités dans les trois ou quatre jours suivant l’envoi de votre dossier (vous pouvez en profiter pour susciter une rencontre avec le recruteur).

Passer avec succès les étapes du processus de sélection

Vous avez postulé aux annonces, votre profil correspond aux spécifications du poste à pourvoir et votre candidature est présélectionnée ! Vous serez appelé pour un entretien d’embauche. C’est à la phase de l’entretien que les recruteurs procèderont à la validation de votre personnalité, vos compétences ainsi que votre motivation à intégrer l’entreprise concernée et le poste offert. Vous pourrez être également amené à passer un test d’évaluation technique.

L’entretien d’embauche est le moment tant attendu et tant redouté de tout postulant à un recrutement. Et pour passer avec succès les étapes de sélection, vous devez absolument savoir comment faire la différence en entretien.

Tout d’abord, il est important que vous intégriez au préalable le déroulement de l’entretien d’embauche afin de limiter les surprises. Vous aurez généralement entre 30 min et 1 h pour convaincre le recruteur.

Phase n° 1 — Début de l’entretien

Au début de l’entretien, après les politesses d’usage, le chargé de recrutement vous invitera à vous présenter. Vous aurez environ 3 min pour démontrer à votre recruteur la concordance entre votre CV, vos compétences, vos motivations, vos ambitions, etc., et le poste à combler. Ne parlez surtout que de ce qui a rapport au poste, tout en étant concret, concis et structuré. Une présentation brouillonne dissimulerait une personnalité peu organisée ou souffrant de suite dans les idées. Un facteur qui vous disqualifiera d’entrée de jeu.

Vous devez noter que cette phase de l’entretien est cruciale. Les étapes suivantes ne servent généralement qu’à consolider les premières impressions du chargé de recrutement.

Phase n° 2 — Questions de l’employeur

Rebondissant sur votre présentation, le chargé de recrutement rebondit sur votre présentation pour vous demander certaines précisions. Il faut simplement garder à l’esprit les principaux buts des recruteurs à cette étape de l’entretien :

  • comprendre la personnalité du candidat ;
  • évaluer la capacité du candidat à s’intégrer dans l’entreprise ;
  • mesurer la motivation du candidat ;
  • étudier l’adéquation du projet professionnel su candidat avec le poste offert et les évolutions possibles dans l’entreprise (pour s’assurer que le candidat ne la quitte pas d’ici quelques mois) ;
  • s’assurer des compétences du candidat.

À chaque question, qu’elle soit classique ou « piège », il faut essayer de comprendre ce que recherche le recruteur en se la posant. Si vous observez cette rapide analyse, votre réponse sera plus efficace. Avant tout, restez cohérent dans vos réponses.

Phase n° 3 – Présentation du poste

Votre recruteur procède à la présentation du poste à combler (mission, responsabilités, nombre de personnes à manager, compétences nécessaires, etc.). À cette étape déjà, il ne faut pas hésiter à poser quelques questions (hiérarchie, effectifs, concurrents, etc.). Vous devez montrer un réel intérêt pour l’entreprise et ne surtout pas vous faire passer pour une personne à la recherche d’un simple gagne-pain. Votre recruteur doit en effet sentir votre disposition à véritablement vous investir dans votre nouveau poste.

La phase de présentation du poste peut parfois intervenir au début de l’entretien, avant la présentation du candidat. De toutes les façons, c’est le recruteur qui conduit l’entretien.

Phase n° 4 – Au candidat de poser des questions

C’est bientôt la fin de l’entretien d’embauche et certains points n’ont pas été abordés. C’est surtout le moment de discuter, s’il n’a pas été mentionné plus tôt, du salaire offert. Toutefois, il faut éviter de parler de certains détails (RTT, nombre de tickets resto et autres détails d’ordre très pratique), particulièrement si on postule à un poste important !

Par ailleurs, il faut limiter le nombre des questions à poser quand l’emploi du temps de votre recruteur semble chargé. Et surtout, ne demandez pas quelque chose qu’il a déjà évoqué au cours de l’entretien !

Phase n° 5 – Conclusion de l’entretien

Avant de vous séparer de votre employeur potentiel, il faut nécessairement spécifier avec lui qui vous donnera une réponse, et ce, dans quel délai. Va-t-il vous rappeler directement ? Ou admet-il que vous le recontactiez ? En demandant où se situe votre dossier, vous pourrez mesurer vos chances, mais aussi prouver votre esprit de compétition !

Quand vient le moment de vous séparer de votre recruteur, il faut soigner votre poignée de main et bien le regarder, en le remerciant (pour son accueil et le temps qu’il vous a accordé). Enfin, veillez à saluer l’hôtesse ou la secrétaire qui, la première, vous a reçue ; ses avis sur votre personnalité pourraient être pris en compte !

Montre plus

Nathalie

Professeur d'une classe de CM2 mais également directrice de la même école, je tiens ce blog avec grand plaisir !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close