Vie de classe

5 arguments en faveur de ceux qui soutiennent l’uniforme à l’école

La formation d’un enfant est un facteur déterminant pour le développement d’une Nation, car le petit enfant constitue l’avenir. Cette formation passe nécessairement par l’école où l’élève apprend des connaissances scientifiques, mais aussi la vie. Cette éducation inclut plusieurs paramètres, dont la tenue des apprenants dans le milieu scolaire. Ce sujet a toujours fait l’objet de débats en France et continue de nourrir les polémiques. Pendant qu’une frange des usagers de l’école est contre l’idée d’imposer une tenue identique aux élèves, l’autre partie soutient mordicus l’idée. Au-delà des préjugés, l’uniforme à l’école n’est pas une si mauvaise idée. Cette option compte de nombreux avantages liés aussi bien au rang social qu’à la nécessité d’imprimer une certaine rigueur dans le quotidien des futurs cadres du pays. Nous vous en soumettons ici quelques-uns.

Genèse de l’uniforme scolaire

L’uniforme en milieu scolaire tire sa genèse de l’école anglaise. En effet, l’histoire retrace qu’au XVIe siècle, les écoles caritatives anglaises ont imposé à leurs pensionnaires le port de tenues identiques. À l’origine, l’idée était de refléter la sobriété et la dignité conférées à la charité. Pour cette raison, les élèves de ces établissements arboraient des redingotes bleues. Cette pratique s’est progressivement répandue dans tout le Royaume-Uni et s’est exportée vers les autres pays environnants par le biais de la colonisation.

Ce n’est qu’au XVIIIe siècle que la France a été atteinte par ce phénomène de mode en milieu scolaire, notamment dans les établissements privés. L’idée était de ne pas faire une dissociation entre les élèves qui venaient de toutes les couches sociales : les enfants des bourgeois, des nobles, des artisans, des marchands… Cet uniforme était composé d’une veste et d’une culotte de couleur sombre, le tout couvert d’un manteau noir.

L’uniforme scolaire : outil pour éviter la guerre des marques

Le plus grand bien que peut faire l’uniforme aux élèves est de les empêcher de se livrer à de futiles concurrences liées aux marques et de préserver également la bourse des parents. Nous savons tous que l’absence d’uniforme distrait énormément les enfants à l’école. Ils passent le clair de leur temps à identifier celui qui a porté un vêtement de luxe, une chaussure de grande marque et autres. Pour ne pas subir les railleries de leurs camarades, certains mettent leurs parents sous une pression permanente. Pour maintenir donc le cap dans cette guerre sans merci, ils doivent constamment faire du shopping pour se procurer par exemple des vêtements de célèbres créateurs ou des chaussures Adidas, Nike pour être à la pointe de la mode. De plus, ces articles de mode vendus cher ne sont pas pour la plupart pratiques en milieu scolaire, sans compter le fait que la mode change constamment. Il faut donc les changer régulièrement. Cette course effrénée à la mode les empêche de s’occuper de leurs cours. Pourtant, il existe des vêtements et des chaussures bien adaptés au milieu scolaire.

Un parent qui est soucieux de la qualité de formation de son enfant doit lui éviter ce stress continuel qu’engendre la course aux grandes marques, le détournant de son objectif principal. Des marques de chaussures très pratiques et pas chères existent. Vous pouvez par exemple dépenser dans des chaussures de qualité, à l’instar des Timberland et offrir à des enfants des chaussures de bonne qualité et faciles à entretenir tout au long de l’année. Pour les parents, faire des choix judicieux pour habiller et chausser leurs enfants permet de les satisfaire sans dépenser des sommes exorbitantes.

L’uniforme : contre les discriminations sociales apparentes

L’école est avant tout un lieu de brassage culturel où ne saurait prospérer aucune discrimination. C’est donc tout naturel que soient instaurés des facteurs qui réduisent l’écart entre les classes sociales et font naître en chaque apprenant l’esprit de solidarité. C’est d’ailleurs l’un des avantages de l’uniforme. Étant donné que tous les parents n’ont pas la même bourse, l’absence d’uniforme favorise une certaine tendance à faire des vêtements en milieu scolaire, un signe extérieur de richesse. L’impact se ferait aussi ressentir sur les relations entre les élèves d’une même classe. Des sentiments de frustrations qui détourneraient les apprenants du but essentiel de leur présence dans ce lieu d’éducation et qui pourraient instaurer une certaine animosité entre camarades !

L’uniforme combat l’indécence vestimentaire

L’uniforme est aussi la meilleure solution pour lutter contre les atteintes aux mœurs en milieu scolaire. Il est évident que la jeunesse a une certaine préférence pour des tenues de plus en plus courtes qui pourraient heurter la sensibilité aussi bien de leurs camarades que des éducateurs censés assurer leur formation. Si le phénomène du harcèlement sexuel en milieu scolaire devient récurrent, c’est en partie en raison de l’indécence vestimentaire dont font preuve certains élèves à l’école en portant des tenues extravagantes. Alors qu’avec l’uniforme, l’apprenant passe inaperçu et a ainsi toute la latitude de bien étudier sans faire l’objet de pression de toutes sortes.

L’uniforme renforce la sécurité et la solidarité

Chaque établissement doit avoir une identité. On doit pouvoir reconnaître ses apprenants par un signe distinctif. Ceci est avant tout d’ordre sécuritaire et facilite également la tâche aux responsables d’écoles. L’uniforme est cet outil scolaire qui met tout le monde d’accord quant à l’identification d’une école. Les enlèvements dans les écoles sont souvent liés à l’absence d’uniforme. Chaque apprenant ayant la possibilité de porter le vêtement qu’il veut, le criminel a tout aussi l’opportunité de se glisser parmi les élèves pour commettre plus tard sa forfaiture. Nul ne saurait identifier l’intrus dans ce cas. En dehors de cet aspect sécuritaire, l’uniforme, en plus de marquer l’identité, renforce l’intégration des élèves et suscite l’émulation. Quel élève ne serait pas fier de défendre les couleurs de son établissement face à un autre provenant d’ailleurs ? Ainsi faisant, ils apprennent à cet âge à défendre les intérêts d’un groupe social en taisant leur égoïsme. Mieux, l’uniforme permet de distinguer l’établissement à travers son sérieux et sa rigueur de formation.

L’uniforme renforce la discipline

L’uniforme renforce l’esprit de discipline chez l’enfant. Cela peut sembler rédhibitoire, mais c’est tout de même un facteur psychologique qui rend l’enfant plus regardant dans ses actes lorsqu’il porte l’uniforme d’une école. Il se sent en quelque sorte garant de l’image de l’établissement dont il devient automatiquement le porte-étendard. Cela procure moins de stress aux parents et aux éducateurs qui passeraient ainsi moins de temps à punir l’enfant. Ce dernier se forgera également une conduite exemplaire qui pourra lui servir dans la vie active. Une autre raison fondamentale milite en faveur du port d’uniforme en milieu scolaire. De quoi s’agit-il ?

Nécessité d’adopter l’uniforme

En marge de toutes les sensibilisations pour l’adoption de l’uniforme dans les écoles de France, il convient de signaler que c’est de la qualité de l’éducation qu’il s’agit. Les écoles forment les élites de demain et tout doit être mis en branle pour évincer tous les facteurs qui entachent l’atteinte de cet objectif. Étant attendu que l’uniforme permet de renforcer la solidarité entre les apprenants, de susciter la recherche de l’intérêt général au détriment du particulier et de sécuriser les établissements, pourquoi ne pas le rendre obligatoire dans l’hexagone ? Il faut également permettre aux enfants de mieux se concentrer sur leur formation en les empêchant de s’adonner à des concurrences de marques souvent inappropriées.

Montre plus

Nathalie

Professeur d'une classe de CM2 mais également directrice de la même école, je tiens ce blog avec grand plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close